1
min

La Cour des Bernacles

Image de Eronali

Eronali

8 lectures

0

Le navire tangible reflétait sur sa poupe
Les caresses églantines de l'aurore percluse.
Tandis qu'au cœur du vide le navire ballotte
Sur ses planches élastiques les bernacles s'adonnent.

L'un affecte les larmes et toujours il sanglote,
Dans les remous épars elles étanchent les flots.
Son visage forçât recouvert de tabac
Est un clinquant éclat d'une complice flamme.

L'autre tient en son sein cette face béante
D'un enfant presque éteint à la peau lancinante.
Et ses bras aigrefins flottent d'un air si fins
Que les arts du dessein en fascinent Arlequin.

Mais quand le rossignol célèbre l'Occident
Et qu'Apollon s'envole aux noces d'océan,
La pièce affiche close et chaque personnage
Se retire s'endort à la Cour des Bernacles.

Thèmes

Image de Poèmes
0

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,