La confession (d'après Maupassant)

il y a
1 min
14
lectures
6

Charles Dubruel grand-père, passionné de littérature et particulièrement de Maupassant  [+]

Marie de V., soixante-dix ans, alitée,
Pâle comme ses draps.
Était veillée par sa sœur aînée,
Suzanne, tandis que l’abbé Janvion
Lui donnait la dernière onction :
-Parlez. Dieu vous pardonne, disait le prélat.
Alors la mourante balbutia :
-Suzanne, grande sœur, pardonne-moi.
-Te pardonner quoi ?
-Te rappelles-tu
Le jour où Matthieu est venu
La première fois chez nos parents ?
J’ai été séduite immédiatement.

Plus tard, quand je le voyais
Te caresser, j’imaginais, je rêvais...
Puis lorsque j’appris
Que vous étiez des promis,
J’ai un jour, au goûter, glissé
Une pincée de verre pilé
Dans un éclair au chocolat
Dont il raffolait.
Il le mangea
Et trois jours après, décédait.
Oh ! Grande sœur,
Comme la mort me fait peur !

-Je te pardonne,
Marie, je te pardonne.

6

Un petit mot pour l'auteur ? 6 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Charles Dubruel
Charles Dubruel · il y a
oui, mon amie, je vais ajouter des voix à l'horizon rouge. tous mes vœux pour la gagne
Image de Virgo34
Virgo34 · il y a
La jalousie est un vilain défaut...
Mon tanka "A l'horizon rouge" est en finale. Irez-vous le relire pour lui confirmer votre premier soutien ?

Image de Charles Dubruel
Charles Dubruel · il y a
I don't know ! mais ça m'aurait compliqué la vie pour les rimes !!
Image de Paul Thery
Paul Thery · il y a
Dans une religieuse au chocolat le verre pile aurait-il été plus digeste ?
Image de Dolotarasse
Dolotarasse · il y a
Terrible confession !
Image de Thara
Thara · il y a
Le pardon n'y fera pas grand chose ou peut-être que si... Qui sait !