La chanteuse de rue

il y a
1 min
70
lectures
9

Auteur de poésie, je me lance dans la nouvelle en espérant qu'elle sera bonne  [+]

Derrière son stand, au marché du village,
elle fredonnait des chansons aux clients passants.
Elle criait tomates et cerises, courgettes et potirons
en montrant ses gamelles grises et cabossées.
Sa seule famille, un patron dur et froid.

Elle vivait seule dans une petite absidiole,
comme seul bruit le ronron des chats,
le gargouillis de son estomac et le clocher, à chaque heure.

Garçon manqué et poltron du village,
diacre à ses heures, la plus petite de la chapelle
servait le vin de messe et rompait le pain,
ou le trognon sauçait son assiette du soir.

Elle voudrait bien partir dans la capitale,
changer de vie, faire une carrière.
Chanter dans les rues comme l'oiseau sur sa branche,
avec un public, des messieurs séduisants.

Ses rondeurs et son air de garçon manqué,
attiraient les moqueurs et les rires des enfants,
Des messieurs en hauts de formes avec leurs dames à leurs bras,
remplissaient son chapeau.

Mais monsieur Manet, passa par là ! Il l'invita à poser pour lui.
Elle refusa sa proposition pensant encore à une moquerie.
Elle montra, alors du doigt, deux rues plus loin, Victorine.

-Cette chanteuse de rue était la avant moi, prenez-la, elle fera l'affaire.
Plus belle et plus séduisante.
9

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,