1
min

La chanson de la Nuit

Image de Olympos

Olympos

1 lecture

0

Tu vas regarder mon visage et le temps s'arrêtera encore.
Ton visage :
La carte que les oiseaux dessinent avec leurs ailes

Mon palais est dans ton ventre,
Je vis à l'intérieur avec ta respiration...
Et je cueille les cailloux de la chance dans tes côtes

La nuit éternelle, les regards perdus infinis,
Serrant tes hanches en eau,
Cette allée transparente,
"Je t'aime", dis-je comme un sable courant dans le désert.
Tes cheveux se baladent dans ma bouche, la longue flèche de mots.

Je perds la raison
Dans ta feuille humide...
0

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,