La chambre verte...

il y a
1 min
12
lectures
0

selon Lao Tseu : peux-tu comprendre tout, partout, n'importe où et rester sans bouge  [+]

Dans cette chambre verte
où tu m’as découverte,
prise dans ton étreinte
j’écoutais tes plaintes,
j’entendais tes silences,
l’amour arrivant de partout
persistante fragrance
tout autour de nous,
jusqu'à l'ultime instant
où s'arrête le temps...

Dans cette chambre verte,
où tu m’as découverte,
secouée,
cognée,
et toi,
enraciné en moi,
sur mon bouton de rose écartelé,
soudain, une montée
de lave
coulant de ton étrave...
Éruption...
explosion...

Dans cette chambre verte,
où tu m’as recouverte
où nous nous sommes aimés,
j’ai fait le plein de baisers,
de tendresse,
de caresses
et puis de jardinage,
j’en avais plein mon sac pour le prochain voyage
mais je l’ai oublié,
rangé dans le tiroir d’un petit chiffonnier...

Il faut que j’en refasse bientôt provision
car, privé de ta sève mon jardin s’épuise,
corrosive érosion
d’un temps qui s’éternise...

Dans cette chambre verte
où tu m’as recouverte...

0
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,