Image de Maestitia

Maestitia

229 lectures

12

Qualifié

Ti amo, ti voglio tanto bene

Dans la chambre d’en haut, trône le lit défait
Jusque-là trop petit pour un amour sauvage
A présent bien trop grand pour ce rêve mutilé
Dans la chambre d’en haut, l’absent hante les lieux
Et les murs assassins renvoient maladroitement
Les rires qu’hier encore, il laissait éclater
Dans la chambre d’en haut, le temps s’est arrêté
Plus de tic, ni de tac, ni de oui, ni de non,
Plus de tac, ni de tic, ni de je vous attends

Et puis, dans la cuisine,
Sur la table encombrée
Entre le bol de thé
Et les croissants au beurre
Virevoltent dans l’air
Quelques mots oubliés
Qu’avale d’un seul trait
La fenêtre béante

Ti amo, ti voglio tanto bene

Dans la chambre d’en haut, le temps s’est arrêté
A neuf heures quarante-six
Sans atteindre midi
Dans la chambre d’en haut, l’absent hante les lieux
De son funeste sourire
Dans le cadre brisé
Dans la chambre d’en haut, trône le lit défait
En-dessous de celle qui
Pend désespérément
Pour n’avoir jamais su
Aimer bien, simplement

Ti amo, ti voglio tanto bene
Je t’aime, je t’aime à en crever

PRIX

Image de Printemps 2014
12

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Marie-Claude Eguimendia
Marie-Claude Eguimendia · il y a
Un très beau texte ! Merci à vous Myriam !
Image de Maestitia
Maestitia · il y a
Merci à vous Marie-Claude !

Vous aimerez aussi !

Du même thème

Du même thème