La bûche

il y a
1 min
40
lectures
11

J'aimerais partager avec d'autres amateurs passionnés mon goût de l'écriture, et trouver auprès de vos écrits un plaisir de lecture nouveau et, je n'en doute pas, de nouvelles sources  [+]

La bûche

Une flamme affamée
S’est saisie d’une bûche
Dans l’âtre rougeoyant
D’une maison glacée.

La main qui l’a posée
Après l’avoir fendue
S’y est tôt réchauffée.

Mais pas le cœur encore,
Aussi vide que froid,
Depuis que s’est enfuie
Celle qui l’habitait.

Impossible saison que l’hiver de la vie.

La bûche calcinée
A dit son dernier cri,
En craquements peureux,
Dans l’âtre déserté
Par l’espoir d’un printemps
Aux douces renaissances.

Invincible chagrin que la perte de l’autre.

La braise incandescente
Bercera bien la nuit
De reflets ondoyants.
Mais au matin, la cendre.

Inaudible clameur que le pur désespoir.

Demain il fera froid
Mais déjà il fait noir.


Retranscrit le 28.02.2018, Publié le 11.03.2018
Claude d’Aix
11

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !