1
min

L'oppresion du néant

Image de Laris Mocvenef

Laris Mocvenef

21 lectures

4

J’ai devant moi cette page brute,
Titanesque travail de lutte,
Contre les mots et les idées,
Et je vais tenter d’aborder,

Un texte sans haine et sans reproche,
Une réflexion et une approche,
Sur ces mots bruts et isolés,
Je ne vais pas les calculer.

Un texte est il l’usurpation,
Des mots qui sonnent aux tréfonds
De nos songes bien silencieux
Ces mots sont-ils fallacieux ?

J’angoisse en ignorant la cause,
J’angoisse, sans faire de prose,
Je déprime sans hésitation
Je déprime, falsification

Dans les affres de l’isolement,
Dans ce mal-être lancinant,
Et avec tous ces jalonnements,
D’une existence comme instrument,

L’instrument d’une violence acerbe,
Des mots aux airs de proverbes,
Que je couche sur le papier,
Avec une efficacité,

Discutable certes, il faut le dire,
Ces mots j’aime à les écrire
De façon presque systématique,
J’ai peur qu’ils soient pathétiques,
J’ai parfois des remords, hélas,
Quand je sens dans ces mots l’impasse,
De l’expression pure et sensuelle,
Des émotions vives et réelles

Dans la brutalité la chute
Va être comme le début, abrupte
Sans fioritures, le générique,
Et je vous dis merci, public.
4

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Osolaris
Osolaris · il y a
Roman de Brut, roman de mots en quête d'auteur...Une très jolie réflexion poétiquement posée que je vais relire à "plume reposée". Merci Frnqck29, c'est très beau, l'on sent une tension "dramatique" en arrière plan qui est l'enjeu de l'artiste, je retiens pour méditer cette belle strophe :
"Un texte est il l’usurpation,
Des mots qui sonnent aux tréfonds
De nos songes bien silencieux
Ces mots sont-ils fallacieux ?

·
Image de Laris Mocvenef
Laris Mocvenef · il y a
Merci Osolaris.
Quel est le pouvoir des mots? Quel pouvoir avons nous sur eux?

·