L’oiseau blanc

il y a
1 min
418
lectures
56
Qualifié

Auteure, éditrice, théâtreuse et touche à tout (pas à tout le monde), la Zib a joyeux caractère, et la plume philosophe ou caustique. Elle dirige Monty-Petons Publications, met en scène ses  [+]

Image de Printemps 2017
Il s’est levé un matin
Petit oiseau blanc
Il s’est trompé de chemin
Il a pris le vent.

Sur la dune volait le sable
Grain à grain roulant,
Sur la dune crachaient les vagues
Écume des temps.

Il est parti vers demain
Petit moineau blanc
Sur l’écorce des jours ras
Grain à grain surfant.

Sur l’écorce des jours
Sur l’écume des temps
Sur la dune rêvant.

Il s’est lancé à l’assaut
Des falaises de brume
En écharpes, bleuissant
Aux aurores de lune
En Pierrot bondissant.

Sur les larmes océanes
Sur les langues de sable
Sur les roches immuables

Il a crié dans les criques
Des jurons d’enfant.
Il a peint des mots d’Afrique
Aux visages blancs
Sur les voiles d’un grand bateau
Qui claquait des dents.

Sur les bancs de naufrages
Sur les bancs d’esclavage
Sur les bancs...

Il a fendu le voile d’âge
Qui farde le lieu des crimes
Rigoles
Sur les bancs de ses nuits blanches
Le lieu des crimes
Rigoles
En éclats de sueurs rances.

Il s’est levé un matin
Petit oiseau blanc
Il s’est trompé de chemin
Il a pris le vent.

Là, sur les peaux qui gèlent
Sur les dos qui chancellent
Sur les os qui craquellent.

Il est rentré au dévers
D’un clair jour lavé
Les yeux bleuis d’horizons
Les yeux sertis de cernes
Blancs...
Les yeux...

56

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !