L’INVITATION AU VOYAGE

il y a
1 min
120
lectures
13

Depuis L'océan indien ma prose voyage du battant des lames au sommet des montagnes et je me souviens de mes vies antérieures  [+]

Lecture baudelairienne en Mascareignes
Médiathèque 28 janvier premier étage.


Je n'ai jamais vu cette femme, chevelure en cascade, souveraine et hautaine.
Elle a posé son panier et se hausse sur la pointe des pieds.
Vêtue simplement d'un bustier noir son ventre se montre et mon regard s'accroche
A cette perle qui va et qui vient de rayons en rayons.

Je suis fasciné par cette femme somptueuse et sauvage, à la chevelure noire et profonde
Des mers ténébreuses et mouvantes.
L'émotion, le rêve, l’illusion, elle est semblable à ces fleurs du mal de Baudelaire.

Ô femme métisse et gracieuse d’où viens tu ? D'une île, d'un paradis, d'un ailleurs ?
Sur ton visage tes lèvres sont immenses mais fines et ta bouche admirablement dessinée
Par une nature exotique et surprenante.

Tu traverses pieds nus, aériens les rayons des livres de voyages pour t'asseoir
avec un ouvrage dont tu tournes les pages, au milieu de l’azur.
Je ferme les yeux, je respire ton odeur de jasmin, de vanille pour te suivre
Dans ta lecture...


Ô toi beauté éternelle tu es cet idéal des rivages heureux
Où se balancent des voiliers paresseux
Dans un port plein de mâts et de fruits savoureux...
J'irai là bas ou l'arbre et l'homme, pleins de sèves, s'enivrent ensemble
A te voir passer, triomphante et gracile au milieu des orages.
Parle moi ta douce langue natale et laisse moi dormir sur ton sein.
Je veux peindre ta beauté, ta gorge qui s'avance, tes longues jambes
Que tourmentent les désirs obscurs qui me troublent.


Mais tu te lèves et t’éloignes et je divague au milieu des rayons !
Livre-toi ô ma muse ! Tu n’es déjà plus.
Il me reste " Les fleurs du mal", il me reste " Le spleen et l'idéal".
13

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !