L'infini de ton nom

il y a
1 min
426
lectures
70
Qualifié

Penser, c'est bien. Ecrire , c'est très bien. Partager, c'est parfait... c'est parti Vous pouvez retrouvez bien d'autres de mes textes sur mon blog : http://anabellelm.eklablog.com  [+]

Image de Eté 2016
Ronger mes cris, mes peurs et étouffer le temps
Qui fout le camp encore, entre les nuits qui passent,
Les étoiles qui meurent et le jour qui s’efface.
Ronger l’air du temps ; ne vivre qu’un instant,

Mais que l’instant qui vient soit dévoré encore
Comme offrande et lumière aux instants délaissés.
Que s’enroule à mes doigts la vie prédestinée
Et que de chacun d’eux, à coup d’encre et de corps,

J’écrive un peu la vie, l’espérance et les rires.
Si mes yeux se fermaient, que ce soit pour couvrir
Ce qui te tient plié. Que mon regard t’élève

Jusqu’à l’éternité, jusqu’à te voir toucher
L’infini de ton nom. Que mes mots soient priés
Vers la porte des cieux pour que rien ne s’achève...

70

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !