L'inconnu de Paris

il y a
1 min
42
lectures
0

Entre les espaces de la nuit l'absence a glissé ses épines de rosiers pour recoudre en vain la déchirure du jour.

Hé toi l’inconnu, à Paris tu es le bienvenu
La ville est en fête et rien ne l’inquiète
Le stade est en émoi, je l’entends crier sa joie
Boum boum fait le cœur de mon ingénue
A ses lèvres mon amour est suspendu

Hé toi l’inconnu, au café tu es venu
A la terrasse de noir vêtue
Ton âme sinistre est apparue
Chercher des âmes à leur insu
Étendre des anges sur la rue

Hé toi l’inconnu, tout de noir vêtu
Vague à l’arme insatisfaite
De vagues de larmes tu es en quête
Tu arpentes nos rues et nos avenues
Tu fais couler de tous petits rus

Hé toi le glorieux, le courageux
Crois-tu vraiment que les héros
Assassinent les enfants et les ados
Seuls les lâches et les peureux
Tirent leurs balles dans le dos

Hé toi le Couard, qui dans tes prières
Rêve de sang et de mise en bière
Toi le chien qui n’a plus de frère
Sens-tu déjà l’odeur de la terre
Bientôt tu mordras la poussière

Hé toi le toutou, dressé par ton clan
Tu as échoué dans l’antre du Bataclan
Tu pensais nous terroriser, te voici pulvérisé
Prêt à rejoindre l’océan de tous ces glands
Dont tu fus le digne représentant

Hé toi l’inconnu, en enfer soit le bienvenu
Le diable est en fête, ton âme est parfaite
Ne t’avait on point dit que tu serais maudit
Ton maitre est la pour te recueillir
Et dans ses flammes souffrir le martyr

Hé toi l’inconnu, dans le néant tu es perdu
Ou sont tes vierges et ton paradis
Tu ne perçois que nos cierges et nos mélodies
Tu dois savoir que les vierges et les anges
Ne se nourrissent que de prières et de louanges

Hé toi l’inconnu, déchu à l’âme perdue
Sache qu’ici bas nous faisons l’unité
Pour que ton Arme repose en paix
Allah Vishnou Jéhovah et Yahvé
Sont avec nous pour l’éternité.
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,