L'IMPORTUN

il y a
1 min
9
lectures
1
L’IMPORTUN


Ne pas croiser l’hurluberlu,
Prendre le chemin en zig zag de la forêt,
Loin du quartier, pour éviter le tohu-bohu,
Réunir ses pensées, en vue de s’enlivrer.
Par ce sentier, plutôt particulier,
Se laisser aller, ne pas se croire timbré.
Faire virevolter ses neurones,
La conversation, pas l’ engager avec l’autochtone,
A tire-larigot, il peut raconter des fariboles,
Pour s’en dépêtrer, lui donner une obole.

Ouf ! La vue d’un écureuil,
Puis l’odeur du chèvrefeuille.

A l’orée, plus d’inquiétude: rasséréné,
C’est déjà un pas vers la sérénité.




Jean-pierre Mallau
1
1

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,