1
min

l'Horreur d'aurore

Image de Silas

Silas

17 lectures

2

J'ai péché, mea-culpa,
les gaules n'était pas encore lestées
quand dans un brouillard à couper au couteau,
je l'ai tué, il était matinal.
Tout entier devant moi, une occasion rêvée,
je l'ai saisie, enfin,
entre chien et loups mais sauvage !
Comme à son habitude il trottait,
de minutes en minutes,
je lui ai tant couru après
que ce matin j'ai dis stop, ce sera lui ou moi.
Et je l'ai piétiné,
je me suis engagé sur ce chemin sinueux
et je l'ai piétiné sans relâche,
ç’aurait dut être une promenade de santé
mais ce fut bien plus...
Je l'ai traîné dans la boue argileuse,
j'ai même lâché les chiens à ses trousses,
cette fois il ne m’échappera pas, me disais-je.
Je l'ai parcouru de long en large,
de centimètres en kilomètres,
sa surprise fut telle qu'aucun son ne se fit entendre.
Pour une fois je ne l'ai pas laissé filer,
pour une fois il n'a pas pu s’échapper,
inutile et dépourvu de sens. Non !
Je l'ai souffert mais je n'en ai pas perdu une miette.
Ce matin, l'aurore est morte sous mes pas,
elle a connu des heures sombres,
ce matin, j'ai commis un Chronocide.
2

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Patricia Burny-Deleau
Patricia Burny-Deleau · il y a
Surréaliste chronocide dont l'auteur sera moins fier demain, à l'aurore :-))
·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur