L'horloge tourne... à l'envers

il y a
1 min
355
lectures
55
Qualifié

"Je sais que la poésie est indispensable mais je ne sais pas à quoi" Jean Cocteau  [+]

Image de Eté 2016
Flocons de neige
Au gout de sang
Mitraillette meurtrière
Crachant des lys blanc
L’horloge tourne
Les aiguilles à l’envers.
Du grand père
À l’âme d’enfant
La sorcière n’est plus
Le véritable méchant.
La pluie brûle
Le soleil glace
Les tempêtes hurlent
Un silence t’enlace
L’horloge tourne
Les aiguilles à l’envers.
La nuit éclaire
Les rêves éveillés
Le somnambule
Détient la vérité
Le monde des morts
Tempête dans le désert
L’horloge tourne
Les aiguilles à l’envers.
Ainsi surgit le diable de demain
Auréolé et aux ailes magnifiées
Le noir s’installe
Il brille de mille feux
Et dans la salle
Le jour se fait
Trop vieux
L’horloge tourne
Les aiguilles à l’envers.
Chaque secousse
Nous ramène en arrière
Les phrases s’effacent
Ne restent que les mots
Chacun sa place
Si difficile tempo...

55

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !