188 lectures

7

Qualifié

Pour la dernière fois, je t'implore de ne pas
M'offrir tes larmes
Lorsque tu décides de venir comme ça
Je n'ai pas le temps d'allumer ma sonnette d'alarme
Moi je ne pleure pas pour une histoire enterrée
Je regarde l'horizon pendant que tu deviens ruisseau
Sèche ton eau de grâce qui te rend plus âgée
Je t'aime davantage quand tu cesses de tourner autour du pot

Pour la dernière fois, je te supplie de ne pas
Anticiper l'avenir
Laisse passer le temps ici et là
Moi je fais confiance à mes soupirs
Même si la pilule reste coincée au fond de ma gorge
Je rêve toujours de nous si ça me dit
C'était nécessaire à vivre pour que ça nous forge
Et le champ des possibles nous survit

PRIX

Image de Hiver 2014
7

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Nicolas Juliam
Nicolas Juliam · il y a
très belle dernière phrase, la plus importante... voté pour le texte ! à bientôt donc sur le site
·
Image de Nicolas Juliam
Nicolas Juliam · il y a
j'avais oublié de voter... +
·
Image de Sylvie Loy
Sylvie Loy · il y a
La nécessité de vivre le meilleur dans une attitude de (sur)vie...j'aime beaucoup cette idée là, alors je vote sans attendre !
(N'hésitez pas à me donner votre avis car je suis sur Short aussi !)

·
Image de Cécilia Navarro
Cécilia Navarro · il y a
J'adore ! Je vote et te souhaite bonne continuation :)
·
Image de Evadailleurs
Evadailleurs · il y a
J'aime ''le champ des possibles ... '' et l'esprit du poème .
·
Image de Tartofraiz
Tartofraiz · il y a
Merci, car c'est ce que je cherche en alignant des mots : à faire naître un esprit du poème :)
·
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Ah, ça me plait. Merci !
·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur

TRÈS TRÈS COURTS

Le jour tant attendu est arrivé. Elle ne m'a pas fait le discours que j'avais imaginé mille fois avant. Ma mère a ouvert brusquement la porte, comme pour me prendre la main dans ...

Du même thème