L’ETINCELLE

il y a
1 min
27
lectures
1

J'écris pour exorciser la noirceur de mon âme... Je suis torturée et mal comprise mais ma poésie c'est toute ma vie.... J'assume ce que je ressens... Je suis à la hauteur du monde dans lequel je  [+]

Elle brille un jour dans la nuit de la solitude
Ce synonyme d’amour, lorsqu’elle apparaît,
Réchauffe le cœur de l’homme à ce qu’il paraît,
Mais ce qui chauffe son lit est beaucoup moins prude.

En effet, ce sont les effets de mes attraits,
D’un œil léger, le balcon fourni, je distrais.
Mais je n’allume personne avec ma flamme
Seules mes joues rougissent du désir d’une dame

Le charnel qui s’en mêle et soumets leurs sens
Le plaisir avant tout, pas d’étincelle surtout.
Le sentiment se vit avec celle que l’on ressent
Vraiment pas avec la femme nue près de vous.

Pourtant, j’ai aperçu la lueur dans ces yeux.
Mais il a éteint la lumière trop vite.
J’ai senti au fond de moi ses désirs en feux
Mais la passion brulante n’avait pas de suite.

Dans l’ombre de ces plaisirs, aux yeux du monde,
Je devais rester une simple amitié subtile...
Je n’ai pas compris cette honte infantile
Mais je me dois le respect d’une vie féconde.
1

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,