1
min

L’éléphant

0 lecture

0

C’est quelque chose de grandissant
Un pas de loup qui prend l’élan
Comme une honte à qui l’on ment
La vérité dans le néant

Et si enfin
Et si enfin

Si proche et peu soudain
L’éléphanteau devient chagrin
Et rythme tant le quotidien
Qu’un jour aussi il sera tien

Et si enfin
Et si enfin

L’âme apeurée réclame la peau
De l’animal un peu trop gros
Au fil du temps il devient trop
Trop imposant l’éléphanteau

Et si enfin
Et si enfin

Puis vient le jour de la sentence
Le mot de trop auquel on pense
Parmi les bruits sonne la transe
Douce chanson, la délivrance

Et si enfin
Et si enfin

Tu prenais place toi aussi
Sans jugement, oui mon ami
Dans tout ce cirque appelé vie
L’elephant lui est bien ici
0

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,