Image de Océane

Océane

15 lectures

1

Un air sucré, astral fascina l’empyrée
Valsant sur une symphonie, ta mélodie.
Des euphonies échos d’un lointain paradis
Formèrent un doux Zéphyr dans mon cœur troublé.

À l’orée de mon don -handicap- hérité
Devenait dérisoire la physionomie.
Ta voix délivra de l’obscurité, d’ici,
La voix de mon âme trop récemment damnée.

Sous, Séléné, Héméra, la neige, la pluie,
Un nimbe pur de syllabes envahit, la nuit,
Mon cœur. Dans un monde limpide, elle approcha.

Un appel de l’au-delà, renvoyant, demain,
Ces divinités nocturnes hantant l’humain.
Un son au-dessus de l’aveugle l’inonda.
1

Vous aimerez aussi !

Du même thème

Du même thème