1
min

L'aventure « pôle emploi »

Image de Eric B.

Eric B.

1365 lectures

164

FINALISTE
Sélection Public

Recommandé
Un jeune homme brillant, fraîchement diplômé,
Optimiste, plein d’allant, enfin bref... motivé,
Se dit : « Maintenant, hauts les cœurs, vaille que vaille,
Je rentre dans le rang, et je trouve un travail. »

D’abord, il composa, avec application,
De chaudes et longues lettres appréciées des patrons
Joignant, en police douze, impeccables, sans taches,
Des CV foisonnants prisés des DRH
Comme les femmes de marins face à la mer
Attendant leurs maris ruisselants et austères
L’ex-étudiant ne quitta plus le périmètre
Ni de son téléphone, ni de sa boîte aux lettres

Mais ses correspondants, sûrement débordés
Economisèrent enveloppe, timbre et papier
Sa hardiesse et son courage à peine émoussés
Il se dit : « C’est pas grave, passons vite au plan B ! »
La fougue conquérante et sûr de son bon droit
Il tenta sans vergogne l’aventure « pôle emploi ».

Après mille dossiers et moult formulaires
Factures, quittances, nom de jeune fille de sa mère,
Photocopies de ci, redevance de ça,
Plus fiché qu’un terroriste à la CIA
Rien ne vint, calme plat, silence pathétique !
Il passa à la phase : appel téléphonique.
Une musique d’attente, Mozart, petite flûte,
Un robot décrocha au bout de vingt minutes.
« Tapez neuf, tapez dièse, tonna la voix sur bande,
Nous n’avons toujours pas saisi votre demande ! »
Fatigué de supporter la conversation
D’un microprocesseur sans chaleur ni passion,
Un rendez-vous fut pris, non sans mal et sans heurt
Avec un vrai humain, un matin de bonne heure.

Devant lui, une sorte de Cerbère à chignon
Lui proposa quelques vacantes professions
« Mais, osa l’imprudent, me voyez-vous plombier,
Garagiste, cuisinier, maçon ou poissonnier,
Avec mon doctorat d’histoire médiévale
Et mes trois masters d’économie orientale ? »

La pauvre conseillère ne faisait qu’obéir
À un triste chef qui se lassait de subir
Des politiques creuses sorties de l’encéphale
D’un conseiller ministériel à la peau pâle
Appliquant des schémas théoriques et douteux
Sur les statistiques et des chiffres ténébreux.

La fin de cette histoire nous paraîtra bien fade
Car le surdiplômé n’en eut pas pour son grade.
Il dut se contenter comme unique boulot
D’un contrat à durée limitée chez McDo.

À quoi sert de cultiver des fleurs magnifiques
Quand on n’a pour tout vase que des pots en plastique ?

PRIX

Image de Été 2014
164

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Aurélien Azam
Aurélien Azam · il y a
Étant moi-même fraîchement diplômé et à la recherche d'un emploi, cette fable m'a bien fait sourire ! Chapeau bas en tout cas, c'est à la fois très vrai et très bien réalisé. J'apprécie particulièrement la morale finale :)
·
Image de Rox86 J.
Rox86 J. · il y a
Bravo
·
Image de Eric Chomienne
Eric Chomienne · il y a
Le moteur de recherche m'a guidé sur votre fable. Tout d'abord félicitations pour la qualité et le style de votre composition. Drôle et savoureux, tellement réaliste pour une fable et très actuel. Et je suis heureux de constater que Short recommande une fable alors que les lauréats des prix affichent romantisme et impressionnisme. Je vais essayer de vous suivre. Bonne continuation
·
Image de Eric B.
Eric B. · il y a
Merci cher homonyme ;-)
Vivent les moteurs de recherche

·
Image de Mano zhao
Mano zhao · il y a
Venez decouvrir MANO ZHAO
vive la france!!!!

·
Image de Arlo
Arlo · il y a
Bonjour à vous,
J'avais aimé commenté et aimé votre poème. Aujourd'hui je vous invite à découvrir le mien "A l'air du temps" en finale du grand prix été poésie 2017. Bonne soirée.

·
Image de Chantane
Chantane · il y a
tout est dit avec justesse
·
Image de Arlo
Arlo · il y a
Très beau poème tout en profondeur. Vous avez le vote d'Arlo qui vous invite à découvrir son TTC "le petit voyeur explorateur" et son poème "la découverte de l’immensité" dans le cadre de la matinale en cavale. Bonne soirée à vous.
·
Image de Lecrilibriste
Lecrilibriste · il y a
Excellente hélas, cette analyse d'une recherche de travail ... dans ses cordes !
·
Image de Lily
Lily · il y a
Alala je me sens moins seule maintenant ^^ l'aventure pôle emploi je l'ai aussi racontée;) et c'est toujours pas finit^^ je ne sais pour vous espérons qu'on s'en sorte avec nos diplômes!
·
Image de Bertrand
Bertrand · il y a
Excellent; un remake du parcours de mon fils... la poésie en moins; ou en plus. Allez lire L' eden bar, c'est la suite.
·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur

NOUVELLES

Henri Giraud avait quatre-vingt-huit ans et il vivait ses dernières heures, rongé par un cancer obstiné. La mort ne l’effrayait pas, il n’y pensait même pas. Pourtant, elle serait pour lui...

Du même thème