1
min

L’aventure de Walter Schnaffs (d’après Maupassant)

Image de Charles Dubruel

Charles Dubruel

121 lectures

124

Qualifié

Une compagnie de soldats allemands
Progressait en pays normand.
Schnaffs, envoyé en éclaireur,
Marchait dans la neige depuis des heures.
« Si je ne suis pas capturé avant demain,
Je vais mourir de froid et de faim. »
Voilà ce qu’il ruminait
Quand il aperçut un château au loin.
Il s’y dirigea et s’engouffra, arme au poing,
Dans la cuisine où trois domestiques dînaient.
Aussitôt, l’un d’eux, Jacques,
Hurla : « Les Prussiens nous attaquent. »
À ces mots, tous s’enfuirent par la porte du fond.
Alors Schnaffs s’assit à la table
Vida les plats et deux carafons
D’un vin rouge fort agréable.
Plus son ventre s’emplissait,
Plus son esprit s’engourdissait.
Pourtant, il entendit soudain
En provenance du jardin
Un ordre tonnant :
« À l’assaut, soldats ! En avant ! »
Et en un éclair,
La cuisine fut envahie de militaires.
Schnaffs, ahuri, hébété,
Fut saisi, menotté,
Bâillonné, jeté à terre,
Aussitôt, vingt fusils se braquèrent
Sur sa poitrine. Un officier lui planta
Son pied dans le ventre et vociféra :
« Il est fait prisonnier, mes enfants ! »
Alors que le prussien savourait le moment
Et se réjouissait d’être capturé,
Un lieutenant français fit son entrée
Et déclara en jubilant :
« Mon colonel, tous les ennemis
Se sont enfuis ;
Situation normalisée maintenant. »
Le colonel s’exclama :
« Victoire ! » Et il écrivit sur son agenda :
« Après une lutte acharnée, insensée,
Les Prussiens ont battu en retraite
Sans tambour ni trompette.
Ils ont emporté leurs morts et leurs blessés.
Mes hommes ont arrêté deux officiers,
Et huit sous-officiers. »
Schnaffs étant toujours maintenu au sol,
Le colonel reprit la parole :
« Veillez à la sûreté de l’Allemand ! »
Puis il ordonna de lever le camp.
La colonne se mit en mouvement
Mais elle avançait prudemment
Car les lieux n’étaient pas sûrs.
Quand elle arriva à la sous-préfecture.
Schnaff fut aussitôt
Jeté dans un cachot
Sans lumière
Qui n’avait pas été ouvert
Depuis la Révolution
Mais le prussien débordait de jubilation.
Il était prisonnier ! Il était sauvé !

Pour avoir repris à l’ennemi
Le château de Jarvet,
On décora le colonel de Saint-Rémy.

PRIX

Image de Printemps 2018
124

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Duje
Duje · il y a
Me voilà, je vote . Cette histoire , une satire d'un comportement glorieux .
·
Image de Charles Dubruel
Charles Dubruel · il y a
merci pour ton soutien, fidèle Duje
·
Image de Jean Calbrix
Jean Calbrix · il y a
Superbe poésie qui retrace avec habileté la nouvelle de Maupassant et sa savoureuse chute. Bravo, Charles ! Vous avez mes cinq votes.
Je vous invite à lire mon sonnet Mumba sur le tragique destin d'un migrant http://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/mumba

·
Image de Charles Dubruel
Charles Dubruel · il y a
merci beaucoup, Jean. Je fonce lire Mumba
·
Image de Charles Dubruel
Charles Dubruel · il y a
oui, MissFree, dévorez Maupassant, vous ne le regretterez pas
·
Image de MissFree
MissFree · il y a
Très intéressant, cela donne envie de découvrir le texte d'origine ! Ce sera un grand plaisir pour moi car j'adore Maupassant!
·
Image de Charles Dubruel
Charles Dubruel · il y a
merci ,Jarrié , de votre compliment. il est midi . J'offre le déjeuner à mon lieutenant chez Adolphine et je crois que je vais me régaler !
·
Image de Charles Dubruel
Charles Dubruel · il y a
merci, chère Zouzou, le p'tit lieutenant vous est infiniment reconnaissant de lui avoir apporté 5 voies supplémentaires
·
Image de Charles Dubruel
Charles Dubruel · il y a
merci beaucoup, Constance pour votre soutien.
je vois que ça marcha pas mal pour vous, bravo. je confirme : je prends le premier métro et m'arrête à votre station avec plaisir

·
Image de Charles Dubruel
Charles Dubruel · il y a
merci mille fois, Teddy, pour votre vote et je me rends vite sur votre site lire frénésie
·
Image de Teddy Soton
Teddy Soton · il y a
Mes 5 voix pour ce texte bien écrit.
Avez vous lu ma Frénésie ?

·
Image de Constance Dufort
Constance Dufort · il y a
Je ne connaissais pas ce texte de Maupassant, vous me donnez envie d'aller le lire. J'aime vos rimes, je vote pour vous soutenir!
Si le coeur vous en dit, n’hésitez pas à venir découvrir mon univers : je suis en compét RATP pour partir "Vers l'infini et au-delà!" et en grand prix de printemps avec "Attrape-moi si tu peux", je serais ravie de connaitre à mon tour votre avis sur mon travail.

·