L’appât

il y a
1 min
313
lectures
24
Qualifié

Plaisir, besoin, ivresse, tourment, drogue, obsession, compulsion, consolation et éclats de rire... bref, ECRIRE !!! Ecrire ma vie, vivre mon écriture. Chaque jour et toujours. Pour ma Joie qui  [+]

Image de Automne 2020
Le plus tendre baiser peut-il masquer un traître ?
Tout se tisse et se mêle et se dévide encor...
Étrange ambigüité des choses et des êtres
Là où la vie construit, s’entremêle la mort.

***

Dans le grenier désert, à la tombée du jour,
J’ai observé longtemps, fasciné, l’araignée
Hyperactive tisser son lacs de velours.
Incessant va-et-vient ! Patient labeur baigné

De lumière diffuse et d’ombre évanescente.
Chaque fil sécrété venait prendre à son tour
Sa place sous la poutre et la ronde incessante
Construisait lentement, aller après retour,

Un diadème de soie, pure géométrie,
Spirales et moyeu nés de l’âme ouvrière.
Quel fascinant tracé de souples symétries
Où le regard s’épuise à chercher des repères !

Impalpable maillage tendu sur le vent
Où chaque vibration devient un sortilège ;
Magie séricigène où j’ai cherché souvent
La clé de la Nature industrieuse et vierge.

Cette diaprure offerte à la vesprée naissante
Est pur miracle, pensais-je, hymne, rosace,
Chef-d’œuvre palpitant ! Quand, soudain, insouciante
Une fleur de la nuit se jette dans la nasse.
24

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !