L'ange et la lame

il y a
1 min
1 243
lectures
150
Finaliste
Public
Recommandé

Parmi moi, de moi-même à moi moi-même, hors toute constellation, en mes mains serrées seulement le rare hoquet d'un ultime spasme délirant, vibre Mot... A. Césaire  [+]

Image de Été 2014
Voici qui arrive !
Elle traîne brouhaha et hystérie.
La petite lame arrive,
Déchirant l'aurore, elle scintille.

Est-elle tranchante ?
L'exciseuse fut-elle prévoyante ?

Fermement enrobée, la petite lame avance
Résolument décidée comme l'éclair.
L'ange se noie dans un jet oculaire
Et la petite lame avance selon l'habitude,
Quand des visages se déforment d'inquiétude.

N'entendons-nous pas l'exciseuse s'exalter
Des imaginaires vertus d'un organe sectionné ?
Que dirons nous du silence de ces femmes
S'érigeant dans le décor en canevas d'un us infâme ?

Voilà qu'elle se dresse, la petite lame, telle une équille
S'apprêtant à mordre la chair de la petite jonquille
Que d'horribles bras complices écarquillent...
Et... trach !

Un morceau d'elle s'en va aux chiens
Aboyant leur déshonneur au ciel qu'ils huent.

Assourdissant, le cri de l'ange s'entend :
L'ange n'est qu'une petite enfant !

Recommandé
150

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !