L'amant

il y a
1 min
78
lectures
22

Le saké pour le corps, le haïku pour le coeur. - SANTOKA Tous droits réservés sur mes œuvres © HAÏKUS et POÈMES Geneviève Marceau Vacchino  [+]

Ses cheveux bouclés
devant la mer en tumulte
à notre rencontre
22

Un petit mot pour l'auteur ? 22 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Shinji11 S
Shinji11 S · il y a
image fugace et pleine de sens sur un sens submergé, la vue...
jolie évocation d'une première rencontre.

Image de Freddy Potec
Freddy Potec · il y a
Belle image très suggestive.
Image de Geneviève Marceau
Geneviève Marceau · il y a
;-)
Image de Claude Moorea
Claude Moorea · il y a
Très belle image !
Image de Geneviève Marceau
Geneviève Marceau · il y a
:-)
Image de Dubois Jean
Dubois Jean · il y a
Merci pour ces précisions sur la nature de l'haïku. C'est là que - cerise sur l'arigatô - je prends conscience de ma nullité dans cet art aérien et oui, léger comme le passage d'un ange. ( J'en étais resté au monde brut, entre les haïkus rendairs et les haïkus du sort. Quel idiot! ).
Image de Geneviève Marceau
Geneviève Marceau · il y a
Léger comme le passage d'un ange - c'est beau ça! Oui, c'est et ça se dit en un souffle...
Image de Francis Etienne Sicard Lundquist
Francis Etienne Sicard Lundquist · il y a
Image translucide du mouvement de l'eau et de la chevelure. Très beau +1
Fe

Image de Geneviève Marceau
Geneviève Marceau · il y a
La nature est une dame bien sûr, tempétueuse, douce, légère et cruelle à la fois!
Image de Lumiyah
Lumiyah · il y a
magnifique comme image
Image de Dubois Jean
Dubois Jean · il y a
Mon âme-e préférée : pour respecter davantage l'intention je crois qu'il aurait fallu avancer vers : " Ses cheveux bouclés / La mer en tumulte et moi / Fragmentée pareille. " Mais comme c'est l'intention qui compte, et que quand on aime on ne compte pas ... J'aime tout de même l'oeuvre originelle.
Image de Geneviève Marceau
Geneviève Marceau · il y a
Arigatō Jean
Image de Geneviève Marceau
Geneviève Marceau · il y a
Mais un haïku doit être léger comme tout... celui-ci est publié déjà; c'est la version que l'éditeur a aimé.
Image de Geneviève Marceau
Geneviève Marceau · il y a
Aussi, il faut éviter l'usage du moi dans un haïku, le je à la limite est accepté. De plus, il ne doit posséder qu'un verbe, voir aucun si possible. La beauté de cette poésie se fait dans l'épurement et le contraste d'un élément dans la nature entre un autre ou soit de nature plus philosophique, seulement, toujours il aborde le thème des saisons.
Image de Claudine Lehot
Claudine Lehot · il y a
J'aime l'image des boucles et de la mer en mouvement.
Image de Geneviève Marceau
Geneviève Marceau · il y a
Tellement, j'ai fais le lien étroitement. Cette une image tumultueuse oui, pleine de passion! Merci d'avoir pris le temps de le ressentir aussi Claudine.
Image de Dolotarasse
Dolotarasse · il y a
Beau très beau ;-)
Image de Geneviève Marceau
Geneviève Marceau · il y a
:-) On se laisse emporter devant l'image romantique et la mer... Ca donne envie d'embrasser quelqu'un ouais. Merci Dolotarasse d'avoir saisie le moment ;-)
Image de Joëlle Brethes
Joëlle Brethes · il y a
Les images se superposent et se font écho... (vagues de cheveux et de la mer / tumulte de la mer et des sens...) J'aime beaucoup !
Image de Geneviève Marceau
Geneviève Marceau · il y a
Il se trouve dans un recueil celui-là, j'ai été publié dans un collectif de haïku en France. - Oui, c'est l'effet que je voulais donné; les cheveux qui se bouclent en même temps que la mer. Une image puissante je trouve et qui m'a marqué. Merci Joëlle pour votre détour dans mes instantanés.

Vous aimerez aussi !