1
min

L’absence

Image de Jerome Guibert

Jerome Guibert

13 lectures

0

Dans les semaines sans consistance
Où ma joie n’est qu’apparence,
Je vis mes journées dans l’errance
Et cherche famille d’appartenance ;

A vous, chers disparus, souvent m’adresse,
Pour retrouver et espérer caresses,
Du temps jadis où ne formions qu’un chœur,
Et réchauffions paresseux, nos âmes-cœurs ;

Si parfois la solitude me confond
En plaintes et jérémiades de fond,
Les silences profonds de l’absence,
Chavirent mes pensées en quintessence.

Trop tard pour regretter...
Trop tôt pour espérer...
Virtuelles ellipses ! Nébuleuses idylles !
Ronger synapses exsangues ! Mes neurones habiles.
0

Vous aimerez aussi !

Du même auteur

Du même thème