1
min

KAMISLAM

Image de Eric Albert

Eric Albert

3 lectures

0

J'en ai marre des artisans d'un dieu
convaincus de faire au mieux
en se dessoudant les boyaux
au milieu d'une foule de badauds
Aéroport, digue, métro, marché, salle de concert
nul n'est à l'abri de cette forme de cancer
qui gangrène l'âme des survivants
et qui, de leur existence, arrête le temps
Parlons des morts,
Parlons des torts,
L'un gagne le Paradis
L'autre en enfer croupit.
Entouré de 70 vierges assoiffées
ou heureux des anciens retrouvés
aucun n'a pu comprendre
par manque de pot ou manque d'apprendre
que le paradis est ici, ici et maintenant
par les hommes, femmes et enfants.
Pas de Dieu, pas de guerre
Et une seule nation : la terre
Voilà la clé du problème
le sésame suprême.
Quitte ta ceinture, abandonne ton sac à dos
Apprend la droiture plutôt que les ordres idiots.
Regarde ton prochain au lieu de le spolier
de ses espérances en usant du TATP.
Si je tends la main vers toi
je crains que tu me la coupes.
C'est avec un parler adroit
que j'accéderai à ton écoute.
Mais entends tu seulement ?
Enfermé dans tes convictions
Penses tu pouvoir vraiment
laisser cours à l'hésitation ?
Celle qui te fera douter, juste une seconde,
que dans tes actes il n'y a pas de honte.
Ton esprit embrumé marque le pas
mais ton coeur, comme le mien, bat.
C'est là la seule vérité
Celle qu'il faut pour chacun préserver.

Thèmes

Image de Poèmes
0

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,