Kamal's rap

il y a
1 min
6
lectures
1

Je ne suis pas Damso, Neckfeu
Ni Orelsan
J’suis juste un amateur,
Rien qu’un brailleur profane.
Mes rimes sont hésitantes,
Mes mots peu recherchés
Et pourtant c’est en slang
Que je voudrais gueuler.
J’veux rapper ma colère
Et foutre quelques claques
A ceux qui m’cherchent misère
Gare à eux : j’ai la niaque !
J’étais commis au Ritz,
Un restau cinq étoiles,
Je me suis fait jeter,
Rouler jusqu’à la moelle.
La cuisine bourdonnait
Avant l’service du soir,
Les garçons s’affairaient
Avec leurs nœuds pap noirs
Toques et tabliers blancs,
Fallait que ça reluise,
Les couverts en argent,
Le chic était de mise !
Le chef me gueulait d’sus,
C’est tout c’qu’il savait faire
Les autres se sont tus,
C’étaient pas leurs affaires.
Qui donc l’autorisait
A m’parler sur ce ton,
A me manquer d’respect,
A me prendre pour un con ?
Je ne suis pas d’ici,
Mais ça ne change rien,
Damas, Beyrouth, Paris,
Je suis juste un humain !
Histoire de me venger
Au nom de tous mes frères,
Je suis allé fouiller,
Retourner son vestiaire.
C’est là que j’l’ai trouvé,
Un tout petit paquet,
Qu’était bien emballé,
Planqué sous ses effets.
Si j’ l’avais laissé là
Si j’l’avais pas sorti
Pour le montrer aux gars
En signe de défi...
C’n’est pas avec des « si »
Qu’on s’ construit un avenir
Sacrée leçon de vie
Je saurai m’en souvenir !
Le chef a tout nié
Il n’a pas reconnu
Il n’a pas avoué
Et la flicaille l’a cru...
Parc’qu’il était le chef
D’un restau cinq étoiles
Qui s’prénommait Gaston,
Que mon nom, c’est Kamal.
Ce soir, je suis vénère
Car je n’ai pas dealé
Mais c’est quand même bien moi
Qu’on est v’nu arrêter.
Ici on juge les gens
Selon leur apparence,
J’ai une gueule de migrant,
C’est la faut’ à pas d’chance !

1

Un petit mot pour l'auteur ? 1 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de M. Iraje
M. Iraje · il y a
Du rythme, en cuisine ...