Joie

il y a
1 min
1
lecture
0
Jours de pluie s'abattent sur la Terre,
Ordures du monde s'ancrent aux rivières,
Yeux doux comme le climat dérouté.

Encore un hiver sans visière,
Un repas, et puis deux, sans mystère,
Xylophone et piano nous apprennent à chanter.

Nous oublions tout, excepté nos Frères,
Oublions le Temps et la misère,
Enfants d'une terrible ère,
L'année s'achève, à jamais pour se taire.
0
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,