1
min

Je vous dis tu, madame

204 lectures

29

Permettrez-vous, madame un court propos
Sur quelques notes, un si, un do
Que je t’avoue à demi-mot
Une confidence de marmot
Deux, trois paroles prises au lasso
Sur un arpège, si simple mais beau
Que j’égrènerai comme un ruisseau
De perles rares, de larmes d’eau

Tu sais madame, j’ai la mémoire
Qui flanche un peu quand dans le soir
Ces gros bahuts sur les boulevards
Hantent mes yeux de leurs deux phares
J’ai mal en toi, madame, faut croire
Que ce carrefour du désespoir
Volant ta vie sur un hasard
Trancha mon cœur d’un coup de poignard

C’est pas ma faute si j’ai l’allure
D’un grand gamin aux yeux trop purs
J’pleure pas, madame, j’te jure
Je rêve de toi, je crois, c’est dur
Bonsoir madame, pardonnez-moi
J’t’ai tutoyé, c’est malgré moi
Mais depuis l’drame tu vis en moi
Oui, dans mes nuits, t’es toujours là

Thèmes

Image de Poèmes
29

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Ratiba Nasri
Ratiba Nasri · il y a
Un texte magnifiquement construit ! Le tutoiement est sympathique et ajoute du charme à ce beau poème.
Bravo Thierry !

·
Image de Christine Śmiejkowski
Christine Śmiejkowski · il y a
Un tutoiement qui ne dérange pas, bien au contraire
·
Image de Thierry de Janville
Thierry de Janville · il y a
Merki toi !
·
Image de Elena Hristova
Elena Hristova · il y a
ce "tu" sonne comme un vrai requiem. Avez-vous pensé à l'accompagner d'un instrument de musique?
·
Image de Thierry de Janville
Thierry de Janville · il y a
Yop, je le joue sur ma gratte genre blues, avec les trois accords que je connais (en fait, j'en connais un peu plus)
·
Image de Jarrié
Jarrié · il y a
Quelle pointure ! On en redemande.
·
Image de Thierry de Janville
Thierry de Janville · il y a
En cours de cogitation
·
Image de Jarrié
Jarrié · il y a
Y-de-quoi ! moi-même y-a des fois j'ai du mal à me suivre .
·
Image de Alixone
Alixone · il y a
Permettrez-vous, Monsieur, un nouveau vote....
·
Image de Thierry de Janville
Thierry de Janville · il y a
Ouais madame, tout est permis !
·
Image de Samou
Samou · il y a
le tutoiement c'est l'audace de la simplicité, bravo
·
Image de Thierry de Janville
Thierry de Janville · il y a
heu... Ouais !
·
Image de Alice Merveille
Alice Merveille · il y a
Si c'est ça" causer comme un gamin de banlieue" c'est rudement bien !
·
Image de Thierry de Janville
Thierry de Janville · il y a
Je sais pas trop, c'est mon père qui me dit tout le temps d’arrêter de causer comme un gamin de banlieue alors que j'y ai jamais les pieds.
·
Image de Sylvie Loy
Sylvie Loy · il y a
Tutoyer la sincérité est louable selon moi.
En lisant ce poème, on s'attache au personnage et on aimerait en savoir plus sur la profondeur de ses blessures et ses causes.
C'est beau à lire !

·
Image de Thierry de Janville
Thierry de Janville · il y a
Ouais, merci mais j'en causerai pas. Les blessures, elles doivent rester planquer pour pas qu'elles se rouvrent. En fait, c'est nul ce que je raconte, je viens juste d'en causer, mais à mots couverts
·
Image de Sylvie Loy
Sylvie Loy · il y a
Les blessures les plus profondes ne se voient pas forcément. On vit avec.
On ne les cache pas forcément, on les oublie. C'est l'Autre au détour d'une rencontre, d'une discussion qui nous rappelle des contextes enfouis. Amnésie de soi en somme. C'est le propre de l'humain qui croit en la joie.
(sur ce je vais manger, j'ai vidé mon énergie à philosopher !) ;-)

·
Image de Thierry de Janville
Thierry de Janville · il y a
Whouaou, comme tu causes bien toi ! Sur ce site on fréquente vraiment des gens comme il faut, avec plein de belles choses dans leurs mots ! j'ai honte parfois de causer comme un vaurien de banlieue (ce" que je suis pas d'ailleurs)
·
Image de Sylvie Loy
Sylvie Loy · il y a
J'aime les mots et j'aime les gens gentils.
Merci ! Tu causes pas mal pour un vaurien que tu n'es pas ! ;-)
( ce site est magique pour ses rencontres !)

·
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Très beau poème avec cette légèreté qui ressemble à de la pudeur merci pour la lecture :) Et continue!
·
Image de Thierry de Janville
Thierry de Janville · il y a
y a pas de quoi ! Repasse quand tu veux ! ... Et merci
·
Image de Sylvie Franceus
Sylvie Franceus · il y a
Votre texte, c'est de la musique à mots. C'est beau. Le Tu qui vous voie est une accrobatie qui accroche les notes et les lettres sur un fil poétique. Il fait un son. Il bruisse et l'eau qui tombe dessus, c'est pas de la pluie.
"Volant ta vie sur un hasard ".... c'est sublime.
Je suis contente de vous avoir lu.
Merci

·
Image de Thierry de Janville
Thierry de Janville · il y a
Et moi, je suis diablement honoré par la visite d'une fée qui chante si bien les mots
·
Image de Sylvie Franceus
Sylvie Franceus · il y a
Oh , c'est rudement gentil de dire ceci.... merci, beaucoup à toi-vous... je fais une petite correction... sur mon commentaire parce que je me dis que le TU qui vous voit serait peut -être plus approprié... bah, chépa, en fait... oh, je voulais aussi parler de cette amnésie... on s'en fiche un peu... la mémoire retient ce qu'elle veut et ça évite de s'encombrer la cervelle avec le pire alors quand elle flanche, laissons la pencher du bon côté : le gauche. celui du cœur. Et aussi le "malgré moi " est tellement, oui tellement sincère qu'il porte sur ses lettres une émotion d'une pureté incroyable. Il dit l'impuissance et le désarroi. Il dit le drame accroché là, sur le noir de la nuit et quand je z'yeute ma fenêtre, je vois que maintenant, c'est la nuit.
Merci, je suis dans la nuit de vos mots et c'est joli

·