Je viens de loin

il y a
1 min
1 861
lectures
167
Lauréat
Jury
Recommandé

Stade Philippidès*, arrêté au feu rouge, je me rappelle d'une cendrée perdue dans les années soixante-dix, je me rappelle de mon ami Pedro avec qui, après notre journée de travail, je faisais  [+]

© Short Édition - Toute reproduction interdite sans autorisation

Je viens de loin
De beaucoup plus loin encore
Que le vent du nord

De si loin
Qu’aucun nuage, aucune pluie
Jamais
N’a traversé ni autant de jours
Ni autant de nuits

J’arrive quand j’arrive
Nul jamais ne connaît
Le lieu ni l’heure
Nul ne sait le chemin
Qui est le mien

J’arrive
Dans un sourire
Ou dans une larme

J’arrive
Avec le goût
Avec l’odeur

J’arrive
À tous les coups
En plein milieu
Du cœur

Je suis l’odeur de la pluie
Et celle de l’enfance
La douceur de septembre
Et le froid de janvier

Je suis le bruit des vagues
Le vent dans les arbres
Et le parfum des fleurs

Je suis fait de rien
Je suis fait de tout
Et jusqu’à la toute fin
Peut-être
Serai-je tout à vous

Avec moi
Certains se noient
Et d’autres se sauvent

Je suis
Tout simplement
Vos souvenirs
Ces pages anciennes
Que vous avez tournées
Et qui soudain reviennent
Comme un glaçant hiver
Ou un si doux été…

Recommandé
167

Un petit mot pour l'auteur ? 3 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Lange Rostre
Lange Rostre · il y a
Une belle synthèse de la définition du souvenir.
Image de Marcel Faure
Marcel Faure · il y a
bravo.
Image de Christian Cosberg
Christian Cosberg · il y a
Merci Marcel !

Vous aimerez aussi !