Je viendrai te visiter

il y a
1 min
1 098
lectures
861
Lauréat
Public
Recommandé

Pourquoi on a aimé ?

Surmonter la perte d’un enfant, conserver son souvenir, les souvenirs communs... L’auteur est parvenu à traiter un sujet terrible avec beaucoup

Lire la suite

De l'enfant j'ai gardé une énorme propension à l'enthousiasme. De "l'adulte" j'ai acquis une monstrueuse capacité à m'indigner. D'où ma personnalité clivante et une plume qui l'est tout autant  [+]

Image de Hiver 2021
Reviens poser près de moi ton sourire.
Reviens écarquiller tes yeux d’enfant
Devant ces sapins magie aux lumières d’antan,
Enguirlande Noël de tes éclats de rire.

Redonne aux galets sur la plage endormie
L’insouciante ivresse de tes quatorze juillet.
Illumine de tes feux d’artifice ma nuit qui s’ennuie.
Papille mon ciel d’hiver de tes senteurs étoilées.

Lavande mon lit de larmes de quelques mots cigale.
Remets une bûche dans l’âtre gelé de mon cœur.
Dépose de tes lèvres d’éternité un baiser sur ma joue pâle,
Et dans un soupir, rappelle-moi le goût oublié du bonheur.

Reviens ma Chérie de là où l’on ne revient pas.
Le temps d’un rêve, sors de ton injuste trépas.
Avant de t’en aller, dis-moi juste : je t’aime Papa...
Referme doucement la porte, et surtout ne me réveille pas !
Recommandé

Pourquoi on a aimé ?

Surmonter la perte d’un enfant, conserver son souvenir, les souvenirs communs... L’auteur est parvenu à traiter un sujet terrible avec beaucoup

Lire la suite
861

Un petit mot pour l'auteur ? 156 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Patrick Peronne
Patrick Peronne  Commentaire de l'auteur · il y a
Ce texte a été écrit en pensant à ma fille. Je l'ai proposé à SE pour lui trouver un refuge provisoire pendant 18 mois et plus... Les temps sont à l'incertain ; tout peut arriver. Il n'est pas dans ce GP pour concourir ; ce serait indécent. Le chagrin et le manque ne sont pas négociables. J'espère simplement que les quelques lecteurs de passage qui le liront, ressentiront l'éphémère et l'urgence d'apprendre à aimer.

Je dédie ce prix à Christelle. Je remercie du fond de mon coeur toutes celles et tous ceux qui ont soutenu ce texte ainsi que le jury de Short.

Image de Gina Bernier
Gina Bernier · il y a
Une douleur incommensurable , un coeur qui s'épanche, une absence que juste le rêve pourrait combler et pouvoir encore l' entendre ce "je t'aime papa" longtemps, toujours. Une leçon à retenir apprendre à aimer pendant qu'il est encore temps.....Patrick je compatis à votre peine
Image de Luxy Dark
Luxy Dark · il y a
S'il est des mots pour partager le chagrin, ceux-ci le font magnifiquement. Merci de nous rappeler l'absolue urgence d'aimer ! Derrière la porte, les mots d'amour n'en finiront jamais de résonner.
Image de Marie Mawhin
Marie Mawhin · il y a
Je découvre ce poème ce soir et les larmes me montent aux yeux. C'est un texte absolument magnifique. J'ai vu récemment un film sur le facteur Cheval qui a élevé tout un palais à la mémoire de sa fille; vous prouvez qu'on peut aussi ériger un magnifique palais avec des mots - le mortier, c'est l'amour...
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Félicitations Patrick !
Image de Trebor
Trebor · il y a
Félicitations Patrick...
Image de Isabelle Lambin
Isabelle Lambin · il y a
Félicitations Patrick !
Image de Sylvie Legendre
Sylvie Legendre · il y a
Votre texte mérite cette récompense car il ns touche au plus profond et résonne en moi comme les magnifiques poèmes de Hugo à Léopoldine !
Image de Dranem
Dranem · il y a
Le prix de la douleur... émouvant !
Image de Anne-Marie Menras
Anne-Marie Menras · il y a
Tous mes compliments Patrick pour ce prix du public bien mérité, même si en l'écrivant vous ne poursuiviez pas le GP. Le public a bien compris que la vie est éphémère et l'urgence d'aimer.
Image de Benjamin Meduris
Benjamin Meduris · il y a
Félicitations, Patrick.

Vous aimerez aussi !