Je te salue vieil océan !

il y a
1 min
182
lectures
23

Depuis L'océan indien ma prose voyage du battant des lames au sommet des montagnes et je me souviens de mes vies antérieures  [+]

Lecture du premier chant de Maldoror d’Isidore Ducasse
Strophe consacrée à l’océan

Je te salue vieil océan, aux vagues de cristal... toujours égal à toi-même. Et si tes vagues sont quelque part en furie, plus loin elles sont dans calme le plus complet. Tu ne laisse pas facilement deviner les mille secrets de tes abysses*. On ne peut t’embrasser d’un coup d’œil pour te contempler et il faut que la vue tourne sur un télescope par un mouvement circulaire* vers les quatre points de l’horizon.
Vieil océan, tes eaux sont amères et les hommes ne sont parvenus à mesurer la profondeur vertigineuse de tes abimes. Et souvent je me suis demandé quelle chose est plus facile à reconnaitre : la profondeur de l’océan où la profondeur du cœur humain !
Veil océan, tu es si puissant que les hommes l’ont appris à leurs dépens... incapables de te dominer. Tes vagues incomparables se suivent parallèlement. A peine l’une diminue, qu’une autre va à sa rencontre en grandissant, accompagnées du bruit mélancolique de l’écume qui se fond, pour nous avertir que tout est écume. L’oiseau de passage se repose sur elles avec confiance, et se laisse abandonner à leurs mouvements, jusqu’à ce que les os de ses ailes aient recouvré leur vigueur accoutumée pour continuer son pèlerinage aérien. Ta grandeur morale est immense comme la réflexion du philosophe, comme la beauté divine de l’oiseau, comme les méditations du poète. Tu es plus beau que la nuit et je te compare à la vengeance de Dieu. Déroule tes vagues épouvantables, océan hideux, compris par moi seul, et devant lequel je tombe prosterné à tes genoux. Dis-moi si tu es la demeure du prince des ténèbres. Dis-le-moi, océan ! Il faut que tu me le dises, car je me réjouis de savoir l’enfer près de l’homme. Une seule fois encore, je veux te saluer et te faire mes adieux !
Je te salue vieil océan !

Résumé du chant d’Isidore Ducasse.
Seuls les deux mots mentionnés en astérisques n’appartiennent pas au texte original.
23

Un petit mot pour l'auteur ? 42 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Dranem
Dranem  Commentaire de l'auteur · il y a
Isidore Ducasse était un admirateur de Baudelaire et " l'homme et la mer" l'inspira. Je vous invite à découvrir cette fureur des éléments :https://www.youtube.com/watch?v=iGqn1843x2Q
Image de Daniel Nallade
Daniel Nallade · il y a
Une superbe vidéo, qui bip au cœur du texte en sémaphore.
Image de Mome de Meuse
Mome de Meuse · il y a
Quelle belle idée d'avoir sorti de l'oubli ces chants de Maldoror... Merci.
Image de ALYAE B.S
ALYAE B.S · il y a
Qu'il est beau l'océan....
Image de Dranem
Dranem · il y a
Je dirait même... fascinant ! merci de votre lecture.
Image de Isabelle Lambin
Isabelle Lambin · il y a
L'océan et tous ses visages
Image de Dranem
Dranem · il y a
L'océan nous ressemble ... " vous êtes ténébreux et secrets" disait Victor Hugo !
Image de Flore Anna
Flore Anna · il y a
Un joli partage, je viens de regarder la vidéo...superbe, cet océan qui, tour à tour, se déchaîne puis se calme. Devant ces belles images de l'Océan Indien, je pense aussi à Océano Nox...Je me suis demandée ce que traduisait ce bip lancinant qui s"arrête, à la fin, dès qu'on ne voit plus l'océan mais la terre et ce bloc de pierre. Merci, vraiment pour ce moment méditatif.
Image de Dranem
Dranem · il y a
Merci Flore, je t'avoue que le synchronisme de la musique avec les images est presque le fruit du hasard et ce petit bip vient à point nommé !
Image de Flore Anna
Flore Anna · il y a
Merci, j'avais oublié le petit coeur...je suis très étourdie...Je retournerai voir la vidée.
Image de Joan E.
Joan E. · il y a
Vieil océan, plus vieux que les hommes, qui pourtant ne savent pas le respecter.
Image de Dranem
Dranem · il y a
l'origine de toute vie Joan ... merci pour cette visite; tu a regardé la vidéo ?
Image de Joan E.
Joan E. · il y a
Oui, je viens de la regarder. Magnifique !
(J'espère que tu as eu l'occasion de voir Green book.)

Image de Dranem
Dranem · il y a
Merci Joan, j'avais noté de voir ce film... en ce moment je fait une cure de films et documentaires sur Arte vidéo , c'est une façon de parler... sur cette chaine en ligne, de magnifiques découvertes !
Image de Michèle Mancheron
Michèle Mancheron · il y a
Merci de me remémorer l'Autre est à Mont(evideo) - Je l'ai lu il y a bien longtemps, en mon adolescence
Image de Dranem
Dranem · il y a
Lautréamont appartient à toutes nos révoltes de jeunesse. Merci de votre lecture Michèle... je peux vous proposer la musique de cette Valiha ? https://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/valiha
Image de Georges Marguin
Georges Marguin · il y a
Qu'est allé faire l'homme sur l'océan? Pasteur a dit : tous les malheurs de l'homme viennent de ce qu'il ne sait pas rester chez lui. Rien n'est plus vrai.
Image de Dranem
Dranem · il y a
L'homme a toujours eu soif de conquêtes ... au mépris de sa vie souvent !
C'est Pascal je crois qui a utilisé cette phrase ... l'homme ne sais pas rester à sa place et nous en payons aujourd’hui le prix !
Merci pour votre lecture et commentaire !

Image de Ginette Flora Amouma
Ginette Flora Amouma · il y a
Merci pour le oartage . C est prodigieux, véhément, insondable comme le cœur humain .

Vous aimerez aussi !