Je t'acrostiche, t'anadiplose... mon Ange

il y a
1 min
610
lectures
54
Finaliste
Jury
Recommandé
Souviens-toi de nos courriers surannés
Années après années, écrits, imaginés
Imaginées nos vies, puis vécues et données
Nées bientôt l’une à l’autre au cœur lent des étreintes ;
Te frôler de mes flèches comme l’archer le violon
Violon que tu fais taire autant que tu l’accordes.
Accorde-moi mon Ange, tes notes et tes silences,
Lance-moi vers demain, nos deux mains enlacées,
Enlacés nos destins, nos jours et nos nuits,
Nuits de joies et de peines, où l’amour est têtu.
Tu es, tu le sais bien, ma moitié, mon double, mon trip, mon infini
Infini de tendresse, vif éclair, lumineux,
Ne doute alors jamais que je t’aime, en relief et en creux !

Recommandé
54

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !