198 lectures

9

Il y a encore des mots que je n'ose pas t'écrire.
Je suis le coquelicot,
Énigmatique et
Amoureux.

Il y a des endroits où je n'ose plus mettre les pieds. Des dialogues que j'évite, une ville et des rues que j'oublie. Il y a ta laine, sur mon fauteuil, qui jaunit et qui prend la poussière. Il y a ta photo dans un placard. Et tes lettres de papier qui m'effraient. Je n'ose plus déranger les souvenirs. La grisaille forme désormais un énorme halo gris autour du lit.

Celui qui fume,
Et qui danse
Qui écrit et qui chante.
Il y a encore des mots que je n'ose pas te dire.

On aperçoit la voie lactée. Spectacle infini et majestueux, je saisis ce moment de tendresse pour te le coller à la peau. Tu regardes attentivement et tu ne sais pas encore que ce sera gravé à jamais en toi. Violence psychique et balle dans le thorax à chaque pensée. J'aimerais me venger de ton égoïsme, te briser les os et faire de toi un être enfermé en moi. Prison du jeune coeur et liberté du petit coquelicot. Regarde le ciel et meurt. La torture est mon défaut, je sais viser avec les bons mots.

Celui qui t'aime,
Et qui te hait
Qui te veut et qui te crie.
Il y a encore des mots que je n'ose pas te chuchoter.

Peut-on vivre avec la haine ? Avec la peur d'être un être parfait ? L'idéal serait de t'embrasser. Alors, les idées, les images et les sons deviendraient de la poussière. Mon corps serait Cendres et tes lèvres, le Centre du monde.

Je suis le coquelicot,
Fragile, sensible
Un être anonyme et de papier.
Celui qui n'ose pas te parler, te sentir ni t'aimer.
9

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Kiki
Kiki · il y a
bonjour Aglaée. J'ai découvert déjà plusieurs textes de votre plume et là le coquelicot ; fleur éphémère que j'aime tant m'a poussé à ouvrir cette page. C'est tout simplement magnifique vos mots sont justes bien trouvés pour exprimer ce langage amoureux. BRAVO.
Je vous invite Aglaée à aller lire le poème sur les cuves de Sassenage. Je vous guiderai dans les entrailles de cette terre sacrée et cette cavité magique et enchanteresse. Merci d'avance et au plaisir de vous relire sur d'autres textes bien évidemment car ce n'est à chaque fois que du bonheur.

·
Image de Aglaée Collin
Aglaée Collin · il y a
Merci, c'est adorable !! Je passe vous lire
·
Image de Didier Poussin
Didier Poussin · il y a
Fleur fragile
·
Image de Julie Delacruz
Julie Delacruz · il y a
Encore un plongeon de douceur ! Bravo!
·
Image de Aglaée Collin
Aglaée Collin · il y a
Merci Julie !! <3
·
Image de François Collin
François Collin · il y a
Bravo toujours les mots juste pour exprimer un amour infini et fusionnel
Belle fluidité des mots

·
Image de Aglaée Collin
Aglaée Collin · il y a
Merci beaucoup !!
·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur

TRÈS TRÈS COURTS

« Sédentaires. »J’ai soufflé, tu as hurlé, nos esprits ont tangué. Les horloges se sont évaporées, tes yeux ont saigné des torrents de larmes. Le temps s’est dilaté, ...

Du même thème