Je suis heureux, un garçon de sept ans est mort.

il y a
1 min
1 307
lectures
159
Finaliste
Public
Recommandé
Je suis heureux. Un garçon de sept ans est mort.

Ici les gens se lamentent, mais ils ont bien tort.
On maudit Dieu, on ne croit plus, on se suicide.
Les Cieux sont accusés de ce lâche infanticide.
On s’allonge sur la tombe du môme, et l’on crie.
On rappelle cette âme d’enfant par de longs cris.

Parce qu’il était trop jeune, on trouve cela triste.
Il n’avait rien à faire sur la plus funèbre des listes.
Il était blond, les joues roses, les bras si chétifs.
Le sourire blanc, l’œil vert et toujours attentif.
A le voir courir dans les champs, on s’émerveillait.
A son passage, la nature douce et rosée s’éveillait.
On savait la mélodie de ses rires purs et sincères.
Il parlait à son chien, aux oiseaux et aux cerfs.
Parfois, il s’y confiait, son doigt leur disant Chut !
On adorait lorsqu’il grimaçait après chaque chute.
Ses pieds de satin le rendaient plus mignon encore.
Ce bout de paradis était un rayon dans un corps.
Et il est parti, comme ça, sans n’avoir rien connu.
Ainsi songent ceux qui sur sa pierre sont venus.

Ils disent vrai pour l’aspect, faux pour le malheur.
Ce n’est pas un malheur. C’est en fait un bonheur.
Moi qui connaissais ce petit, moi qui l’aimais tant,
Moi qui ai joué avec lui pendant presque sept ans,
Qui l’ai vu téter, tituber, trottiner puis trépasser,
Qui le voyais chaque jour par mon jardin passer,
Qui m’amusais de ses poings frêles sur mon front,
Qui lui parlais d’Avenir, de ce que nous y ferions,
Moi, son grand-frère, son sang, son fier gardien,
Je suis heureux. Je suis paisible. Je suis serein.

Ce fléau de l’Homme, la guerre, et ce juste hier,
Est tombé sur nous. Ainsi, tout ici est poudrière.
N’est-il pas normal, quand l’Homme crée l’enfer,
Que Dieu, à tous les anges qu’Il a mis sur la Terre,
Envoie d’autres anges encore, par monts et cieux,
Pour qu’ils cachent l’horreur à ces êtres précieux ?

Et c’est pourquoi mon frère est parti avec eux.

Recommandé
159

Un petit mot pour l'auteur ? 1 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Chateau briante
Chateau briante · il y a
très touchée, émue après lecture de votre texte
merci

Vous aimerez aussi !

Poèmes

Les enfants du mur

W.B

C'est une ville vieille comme le monde. On s'y entretue pour un même dieu et pour des livres sacrés qui racontent la même histoire. La haine y est pérenne ; si bien qu'elle a engendré au beau... [+]