1
min

Je préfère… J’aime… Je préfère… Chut ! Ferme la !

Image de Marie Fenoglio

Marie Fenoglio

16 lectures

1

J’aime pas trop les gens, je préfère les chats.
J’aime mon p’tit con de chat noir, mais je préfère toucher du bois.
J’aime mes espoirs, même quand je m’y noie.
J’ai jamais le temps, mais on s’en fout c’est lui qui perd
Et puis le temps je ne l’aime pas.
J’aime pleurer de rire, mais je préfère t’entendre me dire
« T’es belle même quand tu pleures »
Toi tu peux tout me faire, sauf partir.
J’aime bien la douleur, surtout quand elle est loin
Je préfère avoir mal de près, quand l’aiguille me couvre de dessins.
J’aime les cons à la science infuse
Pas pour ce qu’ils propagent
Mais leur masturbation cérébrale m’amuse.
J’aime pas les moralistes,
Ces sans vie, analystes des mœurs
Moi je préfère mes défauts, si t’es en manque de mots
Je peux te faire une liste !
J’aime beaucoup ma sœur,
Mais je préfère mon p’tit con de frère.
J’aime qu’on me prédise le pire, quand de loin je vois venir le meilleur.
J’aime la magie de tes mots, quand sur mon ordinaire tu la déposes.
Je m’aime de travers, surtout quand j’indispose.
Toi je t’aime à l’endroit, mais ça marche aussi très bien à l’envers.
J’aime le vent, mais je préfère la mer
J’aime les contre courants
En gardant les pieds sur terre.
J’aime les pieds froids
Mais je préfère avoir le cul au chaud.
J’aime aussi les anchois
Mais je préfère les spaghettis carbo.
Je préfère le noir, à la couleur rouge
J’aime pas quand tu pars
Je préfère quand sur moi tu bouges.
J’aime le plaisir des p’tits moments
Mais je préfère quand ils reviennent souvent.
J’aime tout et son contraire
Mais je préfère quand t’es là
Parce que j’ sais plus quoi faire
Et ça devient du grand n’importe quoi !
#Marie, elle est toute perdue sans toi...
1

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,