Je pense à toi

il y a
1 min
242
lectures
16
Qualifié
Dans le froid qui attend aux lisières du vent
Dans la foi qui emplit les églises glacées
Dans la neige ajoutée aux dangers du chemin
Je pense à toi, manant, à toutes tes souffrances
Endurées sans fin dans les siècles passés.

Dans la boue saumâtre en tes rudes tranchées
Dans le sang répandu des amis disparus
Dans la douceâtre odeur des chevaux en charogne
Je pense à toi, soldat, et à tout ce courage
Gaspillé sans égards et bientôt sans mémoire.

Dans les âpres douleurs de tes enfantements
Dans la rougeur des mains par la tâche écorchées
Dans les coups répétés d'un mari éméché
Je pense à toi, épouse, aussi bien qu'aux enfants
Vaillamment maintenus en marge du malheur.

16

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !