Je hais l'été

il y a
1 min
652
lectures
32
Qualifié
Je hais l’été

C’est pas la belle saison, contrair’ment à c’qu’on dit
T’as une chance sur deux pour qu’l’été soit pourri
Pour trouver le soleil faut descendre dans le sud
Ou monter en ballon à mille mètres d’altitude

Je hais l’été

Les journées sont trop longues et j’ai jamais sommeil
Et il fait déjà jour lorsque sonn’ le réveil
Le métro est désert, les rames trop espacées
Le matin à sept heures t’es pas très rassuré

Je hais l’été

Les TGV sont pleins de touristes excités
Poussett’ et sac à dos, il faut les enjamber
Et à cause des gamins qui font hurler leur mère
T’as pas un sou en poche, mais tu t’paies une première

Je hais l’été

C’est l’époque à laquelle la télé nous serine
De rétros, de rediffs, de compils, de zapping
Et pour le film du soir, c’est le même scénario
T’as l’choix entre un Bébel et un Don Camillo

Je hais l’été

Et quand le soleil brille, il fait toujours trop chaud
Au bout d’un jour ou deux, on te rationne ton eau
Et pour peu que ça dure, alors c’est la panique
Tu dois rouler au pas sur les périphériques

Je hais l’été

T’as pas une boulang’rie, une librairie d’ouverte
Faut faire des kilomètres pour trouver une croix verte
Et si les grandes surfaces soulagent ta détresse
T’as une file de chariots qui coince à la seul’ caisse

Je hais l’été

Ton p’tit hôtel sympa, au bord du lac tranquille
Où l’patron t’accueillait les premiers jours d’avril
Affichera complet entre juin et septembre
Où t’es incognito à cent euros la chambre

Je hais l’été

C’est la saison rêvée pour tous les pickpockets
Si ce n’est sur la plage où tu fais la bronzette
Les pieds en éventail, les papiers dans l’maillot
C’est à ton domicile où les volets sont clos

Je hais l’été

Si tu passes au travers de ces mésaventures
Dans les huit jours suivants, t’échappes pas aux factures
Sous une pluie de taxes, c’est l’automne qui commence
Avec ses chutes de feuilles d’impôts et de relances

Je hais l’été

Tu vas vit’ débronzer et ta peau va peler
Sans qu’on ait admiré tes petits bras musclés
Tes collègues de boulots n’arrêtant pas de braire
Que de trop s’exposer peut te donner l’cancer

Je hais l’été

Et puis pour en finir avec cette saison
Le bouquet ça serait que vienne à la maison
Ton flirt des Flots-Bleus qui dans un coming-out
T’avoue qu’il était trans depuis le premier août

Je hais l’été
32

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !