1
min

Je choisis Paris.

Image de Annacouze

Annacouze

4 lectures

0

Je choisis Paris au réveil quand se dessine la demoiselle de dentelles ;

Je choisis Paris quand fourmillent les petits tabliers dans les escaliers de services de mon immeuble haussmannien ;

Je choisis ces mises en pli d’un autre temps et cette sagesse d’un autre continent.

Je choisis Paris de la grande Armée, Paris de l’Arc de triomphe, Paris de la place de la Concorde.

Je choisis les rires du jardin des Tuileries, ses bateaux à voile, ces amoureux qui s’enlacent à l’ombre d’un orme.

C’est le Louvre qui m’accueille.

Un instant éblouie par le soleil que réfléchit le gravier blanc, je reprends finalement ma marche à l’intérieur du jour.

Je choisis Paris et ses ruelles qui battent le pavé, qui s'interpellent, se retrouvent, se quittent, se bousculent, se disent à demain.

Enfin Bastille. Bastille la tapageuse, la téméraire, Bastille la Liberté.

Au loin, direction la Seine et ses joyeuses berges que les coups n’ont pas atteint.

Mais je n'ai plus le temps, j'ai rendez-vous avec République.


Car je choisis Paris,

Je choisis Paris et sa jeunesse,

Paris et son insouciance,

Paris et ses rires, ses terrasses et ses concerts.

Je choisis ces amis que vous m’avez pris.

Je choisis la vie.
0

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,