Jazz Rouge

il y a
1 min
3
lectures
1

Jeune parisien. "C’est moi qui ai vécu, et non pas un être factice créé par mon orgueil et mon ennui."  [+]

Là, derrière la porte rouge
Se trouve un rythme, une mélodie
Qui, brisant toutes les règles établies
Vous lève, vous entraîne et vous bouge

Alors que d’usuel le silence est d’or
Ici, les frivolités sonores s’assurent
Que personne, pas même le plus pur,
Ne tombe, ou bien ne dort

Alors que les gens s’éclipsent la nuit
Nous, nous fêtons jusqu’à que luit
L’astre qui vous réveille et nous berce

C’est ici que vit et rugit ce son
Que l’on appelle le Jazz
Dont vous connaissez si bien le ton
1
1

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !