J'ai pris la Poésie.

il y a
1 min
37
lectures
2

Bonjour à tous, Je travaille sur un projet de garder certains textes impersonnels, pour les coller dans un recueil de Poésie, alors publié.  [+]

J'te sens dans mes tripes,
Chaleureusement, au fond de moi.
On dirait que ça ne s'explique pas.

La mélancolie s'en va doucement,
Dans tes bras que je rêve,
Je me sens bien,
Légèrement,
Apaisée de tout ce Mal,
Celui qui a régné sans répit,
Ni trêve.

Et pour tout t'avouer,
Comme dans toutes les torpeurs,
Je n'ai compris que le tiers des horreurs.
C'est sûrement cela, aimer.
Quand le rationnel entre dans la Folie.
On se demande ce que l'on subit.

Alors,
Alors j'ai pris la Poésie
Le travail est accompli.

J'ai pris mes mots pour écrire ma peine.
J'ai soufflé sur ton visage des lignes qui saignent.
J'ai beau me répéter que ça change enfin,
Tout les jours, c'est le même refrain.

Rien n'est différent.
J'ai toujours aussi peur d'aller de l'avant.
Sans toi pour m'épauler,
C'est la rage d'une chienne que j'ai apprivoisée.
Fallait se battre et je l'ai fais.
Fallait survivre et j'ai gagné.
J'ai le corps explosé,
Les cicatrices béantes guère soignées.

Rien n'a changé, maintenant.
Tout est pareil ou presque.
Je sais seulement que tu m'aimes.
J'me convaincs jours après jours,
Quand mon âme pleure ton fantôme,
Sur la tombe d'un Homme parti,
Sans détours.

Le Vautour.

Comme dans toutes torpeurs,
Il y a des Amours noyés.
Mon âme est lourde,
Mes sourires perdus.
Le Mort vivant ne s'est jamais excusé
Et j'ai rigolé encore une fois,
Dans le vide d'une Vie,
Dans les néants de mes envies,
Pour faire semblant d'aimer encore,
La vie.

Les failles creusées sont abyssales,
Mon corps tremble,
Les secousses accablent mon être.
Les pommades que j'ai longuement passé,
Ne suffisent même plus,
A te faire disparaître.

Et pourtant,

J'te sens dans mes tripes,
Chaleureusement, au fond de moi.
On dirait que ça ne s'explique pas.

La mélancolie s'en va doucement,
Dans tes bras que je rêve,
Je me sens bien,
Légèrement,
Apaisée de tout ce Mal,
Celui qui a régné sans répit,
Ni trêve.
2

Un petit mot pour l'auteur ? 2 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Martyne Dubau
Martyne Dubau · il y a
c'est vrai que la poésie peut aider à supporter beaucoup de nos tourments !
Image de Charline Martinez
Charline Martinez · il y a
Bonjour, merci à vous, bonne journée, cordialement. Charline Martinez.

Vous aimerez aussi !