J'ai posé...

il y a
1 min
340
lectures
258
Qualifié

"Le poème enlève à l'esprit la rouille des jours..." Robert Sabatie  [+]

Image de Été 2018
J'ai posé la carte de mes mains irriguées
Au velours de ta peau grainée du temps qui passe
Où je reviens toujours m'accaparer l'espace
En tortueux chemins, en routes enlacées.

De mes doigts vagabonds en ta peur endiguée,
Là sur ton corps marbré fêlant sa carapace
Et me laissant ainsi libre de mon audace,
Je vis le doux parcours qui ne peut s'effacer.

En ton cœur survivant, l'ennui est incertain
Aux frontières de nuits et celles du matin
Sur lesquelles je sais un zeste d'avenir,

Vois là-bas la lune quémandant une pause
Pour chanter un instant sa lueur qui se pose
En tes cheveux défaits de frêles souvenirs...

258

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !