J'ai peur que tu t'en ailles

il y a
1 min
198
lectures
25
En compétition

Metteur en scène-auteur vivant à Saint-Malo. A publié "Une belle poignée de cerises" chez Paroles de Lorrains et "Des Nouvelles de Saint- Malo" chez Boule de Rêves Éditions  [+]

Image de Printemps 2021
Je bois tes paroles de femme
Enveloppées de vigne et de fleurs fraîches
Devant nos yeux la montagne s’est drapée de nuit
Demain nous marcherons dans le creux de ses hanches

Je t’ai tant espérée
Comme on cherche une porte dans une chambre noire
Tant de fois mes bras ont brassé du vide
J’ai donné de la voix à ma solitude
Une voix devenue cri
Mes mains voulaient attraper le monde
Pour le faire tourner autrement
Pour broyer le grain de sable
Mais il faut le silence pour entendre battre les cœurs

Je t’ai cherchée au fin fond des forêts, dans le chant des sèves chaudes
J’ai laissé tant de fois ma fenêtre ouverte pour lancer des couteaux aux nuages
Mais la pluie n’est pas tombée
Errant dans mille et une nuits
Funambule entre deux sommets de mensonges

Devant ta maison bleue ça sent la pomme et le lilas
Ce soir je suis riche de toi
De ta voix aux harmonies chatoyantes
Juste du bout des lèvres tu me donnes le LA
Tu es belle comme un silence parmi les chants d’oiseaux
Mes chevaux ont posé leur fougue à tes pieds
Je me laisse enfin apprivoiser
Tu as ouvert mes chemins de sable
Maintenant tu es là
Ne laissons plus le temps filer entre nos doigts
Demain la montagne sera belle comme un dimanche
Nous irons marcher dans les creux de ses hanches
25

Un petit mot pour l'auteur ? 34 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Criswilde Sarvoir
Criswilde Sarvoir · il y a
Tas peur que je m'en aille, t'as peur que je m'en aille, mais comprends moi, tu me fous les jetons avec tes métaphores nationales ( clin d'oeil,Saint Malo), tu bois mes paroles soit, mais tu me saoule un chouïa, je te donne le La, ben non , je te demande de refaire les sols, brasser du vide, ça oui, c'est vrai, quand à me chercher au fin fond des forêts, quelle drôle d'idée, je déteste la campagne, et pour les couteaux lancés aux nuages que je cherchais partout, ils s'appellent reviens, j'y tiens, c'est un cadeau de ma mère, tu me fous les jetons Vincent.
Image de Vincent Spatari
Vincent Spatari · il y a
J'adore...
Image de De margotin
De margotin · il y a
Bel hommage, rempli d'espoir
Image de Vincent Spatari
Vincent Spatari · il y a
Merci
Image de Hélène CUINIER
Hélène CUINIER · il y a
très bel hommage à la muse qui vous a inspirée après ou avant votre rencontre....je vote pour
Image de Vincent Spatari
Vincent Spatari · il y a
Merci Hélène
Image de El Djibo
El Djibo · il y a
Je bois tes paroles de femme
Enveloppées de vigne et de fleurs fraîches.
Rien que l'amorce m'attire.
Très beau poème Vincent
Vous avez mon j'aime.
Je suis en compétition sur prix des jeunes écritures. Peut-être que vous pourriez aller me lire et voter sur ce lien https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/le-seul-enfant-de-la-famille

Image de Bruno R
Bruno R · il y a
Si vous ne parvenez pas à la retenir avec une telle déclaration, il n'y a, malheureusement, plus rien a espérer. :)
J'ai particulièrement aimé:
Mes mains voulaient attraper le monde
Pour le faire tourner autrement

Image de Vincent Spatari
Vincent Spatari · il y a
Merci beaucoup Bruno. En réalité ça a marché. Et ça fait 20 ans que ça dure.... Mais attraper le monde pour le faire tourner autrement, ça...?
Image de Corinne Vigilant
Corinne Vigilant · il y a
C'est vraiment très beau !
Image de Vincent Spatari
Vincent Spatari · il y a
Merci beaucoup Corinne.
Image de Viviane Fournier
Viviane Fournier · il y a
C'est superbe ...j'ai adoré !
Image de Ralph Nouger
Ralph Nouger · il y a
Très touchant, un voyage au cœur de l'amour.
Image de Vincent Spatari
Vincent Spatari · il y a
Merci Ralph!
Image de Ginette Flora Amouma
Ginette Flora Amouma · il y a
Une invitation à ne rien perdre de la beauté du monde.
Image de Cantate
Cantate · il y a
Poésie de la Femme-Paysage pour une promenade intérieure ?
Faire un tour vers "La géante" de Baudelaire complètera ce voyage.

Vous aimerez aussi !