J'ai mal à mes fenêtres

il y a
1 min
17
lectures
0

Conteurs à ses heures perdues, adepte du calme et des moments intimistes de l'âme, praticien des pensées vagabondes. NB: Après lecture n'hésitez pas à jeter un œil sur les explications en  [+]

Devant sur les champs pour séparer la terre et l'azur,
clopin-clopant, vents et pluies s'adonnaient à l'usure.
J'ai mal à mes fenêtres, peut-être qu'en les frottant
disparaîtra la brume comme à l'horizon le froment.

Les clapotis déchiraient le ciel et le silence
et donnaient à la terre le goût de l'absence
Le sol a ramassé les graines qui ont tombé
du ciel sur l'épis, au bas des vitres embuées

de mes fenêtres. Où je me frayais un fin chemin
en balayant par mouvement les boues et crottins.
Au loin le ciel éplorait l'orient et les pointes de craies
à l'épaule d'une lande fatiguée, à la beauté reprisée


0
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !