J’écris sanguine,

il y a
1 min
21
lectures
1
J’écris sanguine,
à la pointe du stylet,
sur vos métastases sociétés
jusqu’à percer les stèles
dans vos visages.

Une main de papier
s’immisce,
impaire,
dans le cloître d’un corpus,
dont je strie le lexique
qui manque de radical

L’équinoxe des mots
pense giratoire,
a limé tes vers.
Tu frondes le pouvoir.
Je terrorise tendre.
Aux parois de la ville,
s’écrivent leurs pantomimes.

Avant d’opacifier
le sang de nos mutineries,
j’écris sanguine
avec mes mots coupants
juste ce qu’il faut d’espoir
pour rire dans ta bouche
des textes qui coagulent

1

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,