1
min

J’ai déconné donc j’ai existé

483 lectures

196

Qualifié

C’est à l’aube noire
D’une nuit blanche
Que j’ai répudié mon identité officielle.
Et voyant ces fidèles s’enliser
Dans le pire des fourvoiements,
J’ai abjuré toute forme de totémisme.
Je suis alors parti,
Inconciliable rebelle,
Jeter au visage de l’unique sage du village
Amulettes et talismans
Qui m’ont atrocement encombré le cou
Et les miettes de mon âme.
Je n’ai peur ni du mauvais œil
Ni du mauvais sort
Ni même d’un mauvais pas.
Je me suis habitué aux chutes.

De retour de ma confession brutale,
J’ai roué de coups le premier gueux rencontré
Et de ses sous quémandés la veille,
Je me suis offert une chute libre
Dans les vignes du Seigneur.

C’est dans la ruelle la plus puante
Que je me suis rallié aux matous et clebs errants,
Mes semblables.
Mon projet était de mettre sous canines
Ces pigeons à l’apparence virginale
Mais dont les excréments souillent les toitures
Et en font un dépotoir nauséabond.

Après avoir tété au sein vénéré de l’adultère,
J’ai supplié la prostituée la plus indécente,
La plus vulgaire du quartier
De bien daigner apprendre sa conception de l’éthique
À ces enfants désœuvrés, désespérés,
Qui jonchent la place publique.
Usant de mes meilleurs propos licencieux
J’ai, en gentilhomme galant, assidûment courtisé
Ces respectables dames venues, l’œil discrètement à l’affût,
Faire leurs emplettes-prétextes

En rentrant le soir
Au summum de mon ébriété
Et avant d’uriner devant mon huis clos
Histoire de conjurer tout éventuelle risée
J’ai salué le roturier et blasphémé
Le noble, le notable et le respectable.

Au seuil de mon étourdissement
Le plus mignon des anges déchus
M’a ouvert ses bras en me susurrant :
« Tu as déconné donc tu venais d’exister ».

PRIX

Image de Automne 2017
196

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Mary Ménoire Buttigieg
Mary Ménoire Buttigieg · il y a
Comme d'habitude, j'aime. Rien que le titre, et j'avais envie de lire. Pas déçue. merci !
·
Image de Arlo
Arlo · il y a
Une nouvelle découverte sur le fil du rasoir. Un coté contestataire qui me plaît bien. Si le coeur vous en dit *sur un air de guitare* vous attend sur ma page. Bon après-midi à vous.
·
Image de Florence Kercorb
Florence Kercorb · il y a
J'aime!
·
Image de Sand.Rions
Sand.Rions · il y a
Fort et sans complaisance ! Je vote, sans déconner !;)
·
Image de Bennaceur Limouri
Bennaceur Limouri · il y a
Merci infiniment.
·
Image de Pasky
Pasky · il y a
Bravo ! Une superbe poésie !
·
Image de Bennaceur Limouri
Bennaceur Limouri · il y a
Merci
·
Image de Jean-Francois Guet
Jean-Francois Guet · il y a
comme Abou Nouwas j'ai un faible pour l'ivresse alors je partage la tienne bien volontiers sadiki :)
·
Image de Bennaceur Limouri
Bennaceur Limouri · il y a
Voici des vers d'Abou Nouas sur le vin:
أَلا فَاسقِني خَمراً وَقُل لي هِيَ الخَمرُ *** وَلا تَسقِني سِرّاً إِذا أَمكَنَ الجَهرُ
فَما العَيشُ إِلّا سَكرَةٌ بَعدَ سَكرَةٍ *** فَإِن طالَ هَذا عِندَهُ قَصُرَ الدَهرُ
وَما الغَبنُ إِلّا أَن تَرانِيَ صاحِياً *** وَما الغُنمُ إِلّا أَن يُتَعتِعُني السُكرُ
Traduction:
Sers-moi du vin et nomme-la
Ne me la sers pas secrètement
Alors qu'on peut boire ouvertement
La vie n'est qu'ivresse après ivresse
Et quand cela s'attarde, le temps se raccourcit
L'ennui c'est dans la lucidité
Et la joie c'est quand on est ivre

·
Image de Jean-Francois Guet
Jean-Francois Guet · il y a
j'ai été lauréat avec cet hommage à Abou Nouwas khrouilla :)
http://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/abou-nouwas-mon-frere

·
Image de Bennaceur Limouri
Bennaceur Limouri · il y a
Ce n'est pas "khrouilla" c'est "khouilla" sans"r"" cad "mon frère" en arabe dialectal pas académique . En académique , on dira "Akhi" mon frère et "oukhti" pour ma soeur.
bonne journée: naharouka saiid.

·
Image de Jean-Francois Guet
Jean-Francois Guet · il y a
mon arabe est très lacunaire ... mais bon, j'essaie d'en apprendre un peu ...
·
Image de Patrick Peronne
Patrick Peronne · il y a
J'aime vos univers et votre façon de nous les raconter. Mon vote
·
Image de Bennaceur Limouri
Bennaceur Limouri · il y a
Merci, Patrick, vos propos m'encouragent.
·
Image de Eric Aspard
Eric Aspard · il y a
Déconner pour exister, pourquoi pas. J'en connais tant qui ne font rien de leur existence.
·
Image de Bennaceur Limouri
Bennaceur Limouri · il y a
Une existence qui se la coule douce !!! -:) Merci pour le vote
·
Image de Eva Dayer
Eva Dayer · il y a
La confession d'une conversion sans concessions...
·
Image de Bennaceur Limouri
Bennaceur Limouri · il y a
Eh, oui. Merci.
·
Image de Billy Buffalo
Billy Buffalo · il y a
"Je déconne donc je suis" : cette trouble philosophie me parle... je suis séduit donc je vote !
·
Image de Bennaceur Limouri
Bennaceur Limouri · il y a
Quand on est dans les normes de la politesse et du conformisme, on est, quelques fois pris pour un débile mental ou un arriéré. -:)
·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur

Du même thème