2 lectures

0

Attention à la marche !

Je sens monter la haine...
Je sens venir la chute...
Du mur des lamentations.

Rien ne sert de pleurer les victimes de la barbarie,
si le commerce des armes fleuri.

Attention à la marche, quand s'immoleront les sans soleil.

Fleuri comme jamais...
Comme j'aimerais éteindre l'incendie...
Mais mes larmes coulent sur l'écran.
Je me fais du mauvais sang...
sans pouvoir tel Cassandre,
empêcher le cataclysme,
la catharsis nécessaire.

Attention à la marche, quand les sans dent crèveront la faim.

La poussée d’Archimède inversement proportionnelle à la pression exercée...

Par l'ascension de la pyramide des aveuglés par l'avidité.

Initiation à la corruption en bande organisée.

Tous les réseaux d'influences sont de connivence.

Toutes les mafias dansent la ronde, main dans la main, autour de la nation en flamme.

On remonte le temps à l'envers.

Les médias sonnent, à un rythme d'enfer, les cloches de la curie...
sous les hourras du peuple en liesse...
La société du spectacle à encore de beaux restes !

Attention à la marche, quand flottera sur les eaux de la seine le souvenir des suicidés.

L'armée de ceux qu'on croyait morts marchera sur l’Élysée.

Je sens trembler la terre...
Je sens gronder sa colère !
De tant d'inhumanité...
Révoltée jusqu'à perdre la raison,
se laissée submerger par l'émotion.

Attention à la marche !

Je sens monter la haine...
Je sens venir la chute...
Du mur des privilèges.

Album complet en téléchargement gratuit
https://archive.org/details/LA_SIXIEME_REPUBLIQUE_RETOUR_A_L_ANORMAL
0

Vous aimerez aussi !

Du même auteur

Du même thème