Insomnia

il y a
1 min
1 462
lectures
190
Lauréat
Jury

Lycéenne de 16 ans, je suis -comme la plupart des auteurs du site- passionnée par l'écriture, la poésie en particulier. Inspirée par tous les arts, j'essaie de me livrer dans ce que j'écris et ... [+]

Image de Poèmes

© Short Édition - Toute reproduction interdite sans autorisation

J'erre parmi les rues de New York éveillée
Sous le ciel assombri, dans la chaleur épaisse ;
J'extirpe de mes paupières ensommeillées
Les pensées nocturnes de mon âme en détresse.

Les courbes du pays de Yeats et de Beckett,
La rondeur des vallées et la beauté omni-
présente sont ici le sujet de ma quête :
Je marche au rythme lent de ma verte insomnie.

Je vois tout autrement ; plus de hauts gratte-ciels :
La verdure remplace les peaux métalliques
Des géants alignés. Les plantes s’amoncellent :
Dans ma tête Time Square n'est plus électronique.

Les battements du cœur de cette ville sourde
Vibrent dans mes tympans comme le requiem
Des rêves déchirés par son histoire lourde,
Du silence précieux de l'Irlande que j'aime.

Je ne peux oublier les cris de mes ancêtres :
L’Île des Larmes reste en moi comme une plaie.
Subrepticement elle s'incruste dans ma tête :
Je veux les routes d'or, les rivières de lait.

Mes pas sont ralentis sur le sol inégal
Et je titube, étourdi par l'agitation.
J'ai le mal du pays, mes pensées se font pâles :
Je ne réfléchis plus à ma destination.

La nostalgie se fait pressante sur mes lèvres,
Et les cris de mon cœur sont peu à peu voilés.
Je veux fuir cette ville, je veux fuir la fièvre,
Et je veux laisser mon esprit vagabonder.

La mémoire irlandaise s'évaporera vite
Mais il me faut à présent revenir à Cork.
Je suis un homme à la pensée hétéroclite,
Un poète irlandais insomniaque à New York.

190

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,