Impermanence

il y a
1 min
4
lectures
0
Tout aussi permanents
Que des changements d’humeur,
Les sourires se fanent
Et refleurissent sans cesse
Plus brillants, plus profonds,
Plus têtus chaque fois.

La légèreté du vide
Qui nourrit ta présence,
La joie d’un lendemain
Pourtant irréfutable,
Tous ces gestes esquissés
Qui empourprent nos joues.

C’est la joie qui submerge,
Du plus profond des vagues,
Les terrasses encore vierges
Sur ton somptueux visage,
Deux félins maladroits
Qui s’apprivoisent sans fin.

Tout aussi permanent
Que le passage des heures
Des regards se détachent
Et se retrouvent sans cesse
Plus intenses et plus tendres,
Plus lourds à chaque fois.
0
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !