1
min
Image de Renaud

Renaud

422 lectures

30

Qualifié

Hiératique, incongru, taciturne, il avance,
Au travers de la foule informe et bigarrée ;
Sa chéchia, son manteau et son pas qui cadence,
Attirent moqueries et mines effarées.

Le regard fixe, il va, ignorant du grand zoo
Les lions magnifiques, les singes, le boa...
Obstiné, son œil scrute au loin, vers les roseaux
Pour s’éclairer, soudain : on aperçoit là-bas

Presque caché, pelé, hormis quelque herbe morne,
Un enclos - le dernier - qu’une clôture borne ;
Altier, massif, patient, l’air d’un sultan déchu,

Un noble, un vieux chameau, dans le soleil, attend
Que la chéchia fredonne ; alors, son cou se tend
Pour humer, déférent, l’homme seul et perdu.

PRIX

Image de Printemps 2015
30

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Joël Riou
Joël Riou · il y a
Que dire de plus que ce qui a déjà été énoncé ! un très beau texte qui aurait mérité davantage de coups de coeurs. Le talent n'est pas toujours récompensé à sa juste valeur. Quant à vos échanges avec " l'utilisateur désactivé", à la première lecture, je ne savais pas si c'était "du lard ou du cochon". Je pense, en définitive, qu'il y a une certaine connivence entre vous, que vous échangez depuis longtemps et que vos répliques à fleurets mouchetés sont là pour amuser la galerie. Surtout ne pas se prendre au sérieux ...
·
Image de Br'rn
Br'rn · il y a
Connivence d'étrangers en terre lointaine qui se reconnaissent au premier regard. Bien dit, bien décrit. je le vois ce regard dans la foule indifférente !
·
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Un beau poème très touchant et écrit avec beaucoup de passion! Bravo! Mon vote! Mon poème,UN LINCEUL BLANCHI, est en FINALE pour le Prix Haïkus d’Hiver 2016 et il est le préféré de la plupart de mes lecteurs. Il ne nous reste qu’un jour avant la finale. Alors, je vous invite à venir le soutenir si le cœur vous en dit, merci! http://short-edition.com/oeuvre/poetik/linceul-1
·
Image de Maud
Maud · il y a
Rencontre de deux êtres exilés d'une même terre...
·
Image de Renaud
Renaud · il y a
Merci Maud, de ce commentaire concis ; c'est exactement ça ! J'ai dit la même chose, mais en plus long...!
·
Image de Maud
Maud · il y a
oui, la même chose en plus long, mais si joliment dit !...... ;-))
·
Image de Frédérique Lechat-Lechat
Frédérique Lechat-Lechat · il y a
Très émouvant ! +1
·
Image de Renaud
Renaud · il y a
Merci Frédérique, du commentaire ; le "vieil arabe" qui va au zoo pour voir "quelqu'un" du pays n'est pas complètement inventé.
·
Image de Frédérique Lechat-Lechat
Frédérique Lechat-Lechat · il y a
C'est souvent dans la vérité que l'on trouve et transmet l'émotion. Depuis que j'ai recommencé à écrire un peu, je me demande très souvent en lisant en texte quelle part tient la vie de l'auteur dans le récit. Mais chuuuuut...
·
Image de Kolibri
Kolibri · il y a
Waouh!! j'adore!
·
Image de Miraje
Miraje · il y a
Un poème bien "bossé" ☺☺☺ !
Si ça te chante, j'ai quelques "accords" qui ne demandent qu'à être entendus ....

·
Image de Amphicyon
Amphicyon · il y a
L'homme à la chéchia perdu dans sa liberté d'étranger va voir l'animal importé de sa région perdu et emprisonné dans ce zoo
·
Image de Renaud
Renaud · il y a
Eh oui... Ils se retrouvent, tous les deux, pour parler du pays...
·
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
La reine Prosodie interdit qu'au sonnet
Un mot déjà écrit ose s'y remontrer...
Nicolas BOILEAU donc encore un coup mourut
Quand, au treizième vers, "chéchia" réapparut.

·
Image de Renaud
Renaud · il y a
Eh bé, ça s'arrange pas ! Répétition ? Rimaillon, apprenez qu'elle a été voulue, après mure réflexion...! Il s'agit d'une figure de style de vous inconnue, figure reprise uniquement par les très grands poet-poet, que je vous engage à lire, si tant est que le sachiez (lire...) ; je vous donne quelques auteurs au passage, et des plus fameux : Victor Hugo, Baudelaire, Ronsard, et surtout Renaud, à ne pas manquer.Renaud est connu pour la fameuse querelle dite Bombinette d'Huguette, querelle toujours d'actualité. !
A vous les studios ! ! !

·
Image de Amphicyon
Amphicyon · il y a
ouais un jour j'ai essayé de lire quelques trucs de Ronsard, laisse ber-tom, j'y captais couic
·
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Tsss... ! Vous me désespérez, mon ami !
Mais Rimaillon doit vous faire ici une confidence : quant à lui, il n'a même jamais essayé ! Mais... chhuut !

·
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
C'est vrai qu'elle passe bien.
Dis moi, Renaud, à propos de figure de style, par laquelle qualifies-tu "la chéchia fredonne" ?
Et de quelle métaphore François parle-t-il selon toi ?

·
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Shortiens, Shortiennes,Considérant, d'une part, le caractère de primo-délinquance de l'acte incriminé, d'autre part, les paroles de contrition par son auteur
prononcées, sans considération par contre pour les suppliques des membres de son comité de soutien, Rimaillon, dans sa
proverbiale clémence et en sa qualité de bonimenteur assermenté devant le Haut Comité Huguette pour la sauvegarde de la paix publique, ordonne, par décision arbitraire et irrévocable, la levée de toute sanction à l'égard du sieur RENAUD
de la TOURQUIPENCHE et sa réhabilitation à la chaire de professeur ès sciences prosodiques à l'Université shortienne.Toutefois, compte tenu du caractère d'extrême gravité de la faute dont il s'est rendu coupable, outre la mention -matérialisée par
une grosse tache indélébile- au casier prosodiaire, jusque là immaculé, ledit est averti que toute récidive de manquement à la règle prosodique emportera, sur simple constatation et de manière définitive, son CROUPISSEMENT EN GEÔLE rimalienne.Justice soit ainsi rendue.

·
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Vindidjou ! T'as cor armis deul' poudreuss din tin r'montant ti !
·
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Attends ! Douce Elodie ! Rimaillon n'a pas fini ! Regarde plutôt là-haut !
·
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Il ne laisse rien passer le vilain !
·